Netanyahu sera probablement interrogé pour des accusations de corruption (média)
Rechercher

Netanyahu sera probablement interrogé pour des accusations de corruption (média)

La police pourrait faire de l’ancien chef de cabinet du Premier ministre un témoin de l’Etat s’il accepte de témoigner contre son ancien chef

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et des membres de sa famille seront probablement interrogés par la police, qui enquête sur des accusations de corruption contre lui, a annoncé vendredi soir la Deuxième chaîne.

Le procureur général Avichai Mandelblit a reconnu dimanche avoir ordonné une enquête préliminaire sur les accusations contre Netanyahu. Le Premier ministre a démenti toute malversation et prédit que l’enquête serait clôturée.

Selon des médias, le procureur général examine des présomptions de blanchiment d’argent impliquant le Premier ministre et un responsable du ministère de la Justice qui n’a pas été nommé, entres autres.

Le reportage annonçant que le Premier ministre pourrait être interrogé par la police a été diffusé au lendemain de l’interrogatoire de plus de 12 heures de l’ancien chef de cabinet de Netanyahu, Ari Harow, par l’unité anti-corruption de la police.

Selon la Deuxième chaîne, Harow n’a pas utilisé son droit à garder le silence et a coopéré avec la police. Un employé du bureau du Premier ministre a également été interrogé.

La police a libéré Harow, placé en résidence surveillée pour cinq jours, indiquant qu’il pourrait être rappelé pour des interrogatoires supplémentaires.

Ehud Olmert and Shula Zaken in September 2011 (photo credit: Uri Lenz/Flash90)
Ehud Olmert et Shula Zaken en septembre 2011. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Selon l’évaluation actuelle de la police, si du matériel incriminant Harow était trouvé, il pourrait lui être proposé un accord pour le transformer en témoin de l’Etat et témoigner contre Netanyahu.

Il ne serait pas le premier ancien conseiller à témoigner contre un précédent Premier ministre.

Ehud Olmert purge actuellement une peine de 19 mois de prison pour corruption, en partie parce que son ancienne conseillère Shula Zaken avait accepté de fournir aux procureurs des preuves montrant que l’ancien Premier ministre avait essayé de faire obstruction à la justice, en échange d’un temps de prison réduit pour son rôle dans cette affaire.

Les accusations de corruption contre Netanyahu ne se sont jamais transformées en enquête dirigée directement contre lui, et la police définit sa procédure actuelle comme un examen.

Harow a été interrogé par la police en décembre pour une « série » de délits qu’il était suspecté d’avoir commis quand il travaillait au bureau du Premier ministre. Mais mardi, les enquêteurs de l’unité spécialisée ont interrogé Harow sur des suspicions de corruption par Netanyahu lui-même, a annoncé la radio publique israélienne.

Harow, né à Los Angeles, a été nommé chef de cabinet du bureau du Premier ministre en 2014, et y a travaillé pendant un an, avant de mener la campagne électorale réussie de 2015 pour le parti de Netanyahu, le Likud.

Ari Harow, ancien chef de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une réunion du Likud à la Knesset, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Ari Harow, ancien chef de cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une réunion du Likud à la Knesset, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Harow a d’abord travaillé pour Netanyahu comme conseiller aux Affaires étrangères pendant qu’il dirigeait l’opposition. Il a ensuite mené la campagne électorale de 2009 qui a catapulté Netanyahu de nouveau au pouvoir. Suite à l’élection, il a dirigé le bureau du Premier ministre jusqu’à 2010, gérant l’agenda de Netanyahu et le conseillant sur plusieurs sujets.

En 2010, entre ses séjours au bureau du Premier ministre, Harow a fondé 3H Global, une entreprise de relations gouvernementales internationales basée en Israël. Selon le site de la compagnie, elle a été fondée « pour aider les gouvernements, les ONG et les entreprises. »

Quand Harow a été nommé chef de cabinet de Netanyahu, il a laissé le contrôle de l’entreprise à son frère, Josh Harow, qui est actuellement son directeur financier.

Une source anonyme dite proche de l’affaire Netanyahu a déclaré que les informations liées à Harow « pourraient beaucoup embarrasser publiquement [le Premier ministre], mais que le niveau de sa propre criminalité, si elle existe, n’est toujours pas clair. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...