Rechercher

New York : « F*ck Jews » tagué sur la devanture d’un restaurant israélien

Les politiciens locaux ont condamné le vandalisme antisémite et appelé la communauté à soutenir "Miriam", un restaurant récemment ouvert dans l'Upper West Side

Miriam, un nouveau restaurant israélien de l'Upper West Side, vu ici sur une photo partagée par le l'élu de l'arrondissement de Manhattan, Mark Levine, a été vandalisé avec des graffitis antisémites, le 17 février 2022. (Twitter via JTA)
Miriam, un nouveau restaurant israélien de l'Upper West Side, vu ici sur une photo partagée par le l'élu de l'arrondissement de Manhattan, Mark Levine, a été vandalisé avec des graffitis antisémites, le 17 février 2022. (Twitter via JTA)

New York Jewish Week via JTA — Un restaurant israélien récemment ouvert dans l’Upper West Side a été vandalisé avec des graffitis vulgaires et à caractère antisémite.

Jeudi matin, des membres du personnel sont arrivés à Miriam, un restaurant israélien situé entre l’avenue Amsterdam et la 74e rue qui a ouvert ses portes le 24 janvier, pour y trouver les mots « Fuck Jews » peints à la bombe trois fois sur la façade de la terrasse extérieure.

Selon Patch, la police new-yorkaise est arrivée sur les lieux vers 12h20 et a immédiatement procédé au nettoyage de ces tags haineux. Un officier a déclaré qu’il enquêtait sur l’infraction la qualifiant de crime de haine, mais n’a pas fourni de détails supplémentaires, selon le site d’information.

Les politiciens locaux, quant à eux, ont fait usage de Twitter pour condamner l’incident.

« Mes électeurs se sont réveillés avec des graffitis antisémites, haineux et dégoûtants devant le nouveau restaurant Miriam de l’Upper West Side sur West 74th Street et Amsterdam », a écrit Linda Rosenthal, membre de l’Assemblée de l’État de New York, qui représente l’Upper West Side.

« J’encourage nos voisins à soutenir Miriam. »

Mark Levine, représentant de Manhattan, qui a partagé une photo du vandalisme sur son compte Twitter, a qualifié l’incident de « dégoûtant ». « Nous devons condamner cette haine d’où qu’elle vienne », a-t-il écrit.

« Nous ne pouvons pas considérer cela comme normal. »

Ce dernier incident à caractère antisémite s’est produit alors que le maire Eric Adams devait organiser jeudi une table ronde à huis clos pour faire face à la montée des incidents antisémites dans la ville.

Comme l’a rapporté le New York Jewish Week la semaine dernière, les délits antisémites ont considérablement augmenté en 2022. L’unité des crimes haineux de la police new-yorkaise a signalé 22 crimes à caractère antisémite du 1er janvier à la première semaine de février, contre huit pour la même période l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...