New York : Les leaders juifs américains font leurs adieux à Rivlin
Rechercher

New York : Les leaders juifs américains font leurs adieux à Rivlin

Les intervenants ont salué la capacité du président à naviguer "avec grâce" dans tous les secteurs de la société israélienne ; Rivlin part à Washington pour y rencontrer Biden

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le président Reuven Rivlin s'adresse aux responsables de la communauté juive américaine à New York, le 27 juin 2021. (Crédit :  Haim Zach/GPO)
Le président Reuven Rivlin s'adresse aux responsables de la communauté juive américaine à New York, le 27 juin 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

NEW YORK — Les responsables de la communauté juive américaine se sont rassemblés dimanche à Manhattan pour remercier Rivlin pour son travail réalisé au nom de l’État d’Israël et de tous les Juifs du monde, au cours d’une cérémonie d’adieu qui a été organisée au début du dernier déplacement du président aux États-Unis en tant que chef de l’État.

Les responsables des JFNA (Jewish Federations of North America), de la CoP (Conference of Presidents of Major American Jewish Organizations), des groupes American Zionist Movement et de l’UJA ont rendu hommage à Rivlin, affirmant qu’il a été capable, au cours de ses sept ans de mandat, d’incarner une personnalité d’union – rapprochant autour de lui Juifs et Arabes de toutes les origines et de tous les milieux.

« Pendant cinq élections en Israël et trois administrations aux États-Unis, à travers une pandémie mondiale qui est sortie de l’ordinaire, vous avez su maintenir la dignité du mandat qui vous avait été confié il y a sept ans », a dit la présidente du conseil d’administration de la CoP, Dianne Lob.

« Vous avez su traverser les décisions politiques difficiles avec la grâce d’un danseur et vous avez servi de président à tous les citoyens israéliens, en étant à la fois une oreille attentive mais aussi une voix pour tous les Juifs du monde. »

Rivlin, de son côté, a expliqué que « construire la confiance et la coopération entre toutes les tribus d’Israël a été l’un de mes objectifs de président », une référence à un discours prononcé en 2015 dans lequel il avait déclaré que l’État juif contemporain était constitué de quatre tribus – laïque, traditionnelle, juive ultra-orthodoxe et arabe.

Rivlin s’est référé aux Juifs de la diaspora, dimanche, comme à la « cinquième tribu » d’Israël, affirmant aux leaders de la communauté juive américaine que leurs nombreuses années « de soutien à l’État d’Israël… font que vous faites partie intégrante de la société israélienne ».

Rivlin a remercié les 75 personnes approximativement qui étaient dans le public du Moise Safra Center pour leurs efforts livrés pour maintenir un soutien bipartisan à l’État juif au Congrès. Il a répété le mot de « bipartisan » à trois reprises.

Le président Reuven Rivlin à Central Park à New York, le 27 juin 2021. (Autorisation)

Dimanche matin, lors d’une rencontre avec le Secrétaire d’État américain Anthony Blinken à Rome, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a reconnu que le gouvernement israélien précédent avait « fait des erreurs » et que « le statut bipartisan d’Israël a été touché. Nous réparerons ces erreurs ensemble ».

Lapid a affirmé que l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu avait accordé la priorité à ses relations avec le Parti républicain, entraînant ainsi la colère des Démocrates, et il a fait la promesse de réparer les liens endommagés en tant que ministre des Affaires étrangères.

Rivlin a aussi noté la recrudescence de l’antisémitisme aux États-Unis dans le contexte du conflit qui a eu lieu le mois dernier à Gaza, opposant Israël et les groupes terroristes de la bande. Il a précisé que « le président américain [Joe] Biden et son administration se sont engagés dans le combat contre cette haine injuste et je vous promets que l’État d’Israël se tiendra toujours sur le front de la lutte contre l’antisémitisme aux États-Unis et dans le monde entier ».

Rivlin, ainsi que les autres intervenants, ont saisi l’occasion de la cérémonie pour exprimer leur chagrin suite à l’effondrement d’un immeuble résidentiel de Surfside, en Floride, la semaine dernière. Parmi les 150 personnes encore portées disparues suite à cette catastrophe figurent plusieurs dizaines de membres de la communauté juive.

Rivlin va se rendre à Washington dès lundi pour y rencontrer Biden, et il a déclaré qu’il profiterait de cette opportunité pour faire part de l’opposition d’Israël à une réintégration des États-Unis dans l’accord sur le nucléaire qui a été conclu avec l’Iran.

Il a reconnu que s’il pouvait y avoir des désaccords entre les deux parties, « nous les prendrons en charge comme le font toujours les amis ».

Rivlin a souligné la présence de Leah Goldin, qui se joindra à la délégation israélienne pour une rencontre avec de hauts-responsables à Washington.

Le président israélien Reuven Rivlin, à droite, salue Leah Goldin, la mère du soldat israélien tombé au combat Hadar Goldin dont la dépouille se trouve entre les mains du Hamas, pendant un événement réunissant les responsables de la communauté juive américaine à New York, le 27 juin 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Goldin est la mère du soldat tombé au combat Hadar Goldin, dont la dépouille est actuellement détenue – avec celle d’un autre soldat tombé sur le front, Oron Shaul – par le groupe terroriste du Hamas à Gaza. Le Hamas retient également en captivité deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed.

Israël insiste dorénavant sur la nécessité de libérer les deux prisonniers et de restituer les dépouilles comme condition préalable à la reconstruction de Gaza, après le conflit du mois dernier.

L’ambassadeur israélien aux États-Unis et aux Nations unies, Gilad Erdan, a lui aussi souligné cette condition lors de l’événement de dimanche, affirmant que « tous les programmes de reconstruction de Gaza doivent inclure le retour de nos garçons » sous les applaudissements de l’assistance.

Rivlin a atterri à New York dans la matinée de dimanche et doit se rendre ce lundi à Washington, où il rencontrera d’éminents responsables du Congrès ainsi que Biden à la Maison Blanche. Il retournera ensuite à New York, où il s’entretiendra mardi avec le secrétaire-général de l’ONU Antonio Guterres au siège des Nations unies avant de prendre part à des réunions avec plusieurs ambassadeurs étrangers. Il embarquera pour Israël mardi dans la soirée.

Rivlin, 81 ans, va être remplacé par le président de l’Agence juive, Isaac Herzog, le mois prochain. Biden a félicité Herzog pour son élection par la Knesset, le mois dernier, à la présidence israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...