Rechercher

NYC: Bill de Blasio cherche à se faire pardonner pour récupérer les votes orthodoxes

S'excusant pour un tweet dans lequel il a critiqué les juifs pour avoir organisé des rassemblements lors de la pandémie, l'ancien maire espère récupérer de nombreux votes

L'ancien maire de New York Bill de Blasio, candidat au Congrès dans le district 10, rencontre des membres de la communauté juive orthodoxe de Borough Park, le 19 juin 2022. (Crédit: Courtoisie de Reuvain Borchardt/Hamodia. Utilisé avec permission/ via JTA)
L'ancien maire de New York Bill de Blasio, candidat au Congrès dans le district 10, rencontre des membres de la communauté juive orthodoxe de Borough Park, le 19 juin 2022. (Crédit: Courtoisie de Reuvain Borchardt/Hamodia. Utilisé avec permission/ via JTA)

New York Jewish Week – Cherchant à obtenir le soutien des dirigeants orthodoxes de Borough Park dans sa course au Congrès, l’ancien maire de New York, Bill de Blasio a présenté ses excuses pour un tweet publié en 2020 dans lequel il a critiqué les Juifs pour avoir organisé de grands rassemblements pendant la pandémie du COVID-19.

Dans une vidéo de la réunion de dimanche, convoquée par un activiste du mouvement hassidique Bobov, on voit M. de Blasio se faire interroger sur le tweet. Dans ce tweet, il fustigeait « la communauté juive » après les funérailles bondées d’un rabbin décédé du COVID-19, et déclarait que la police de New York avait reçu l’ordre « d’interpeller voire même d’arrêter ceux qui se rassemblent en grands groupes. »

« C’était une erreur et je n’aurais pas dû le faire », a déclaré M. de Blasio dans la vidéo. « C’était un moment d’émotions et de douleur par rapport à ce qui se passait dans la ville ».

M. de Blasio est candidat au siège du Congrès de New York, pour le dixième district, qui part de son domicile de Park Slope dans le Lower Manhattan et comprend une partie de Borough Park, où vit une importante population orthodoxe.

Yitzchok Fleischer, proche de M. de Blasio et représentant de la communauté Bobov – un bloc électoral influent dans le district – a déclaré au New York Jewish Week, qu’il avait organisé la rencontre.

« C’est moi qui l’ai appelé », a déclaré Fleischer. « Nous sommes amis depuis 20 ans. Quand il était membre du Conseil, il était le meilleur que nous n’ayons jamais eu. Les gens doivent s’en souvenir. »

Fleischer n’a pas officiellement soutenu M. de Blasio, mais a assuré que « nous lui apporterons notre soutien probablement dans la semaine à venir ».

« La dernière fois que nous l’avons soutenu, il a gagné les élections », a déclaré Fleischer.

Il a ajouté que les résidents de Borough Park ont oublié que de Blasio « avait été utile » à la communauté.

« La plupart des gens sont en colère contre lui », a déclaré Fleischer. « En tant que maire, il a fait beaucoup de choses avec lesquelles nous étions en désaccord. La plupart des habitants de Borough Park ne savent pas tout ce qu’il a entrepris pour notre communauté au Conseil municipal. »

Fleischer a cité le financement par M. de Blasio de bons de garde d’enfants pour les yeshivot en 2015 comme exemple de politique utile à la communauté ultra-orthodoxe.

Fleischer a également indiqué que les valeurs progressistes de M. de Blasio avaient été évoquées lors de la réunion, mais a noté que « nous voulons lui donner une chance. »

 » Nous lui avons clairement dit que nous ne sommes pas progressistes », a déclaré Fleischer. « Il le sait. J’espère qu’il n’y aura pas de malentendu à ce sujet. Le Congrès est élu tous les deux ans. S’il fait quelque chose contre la communauté, croyez-moi, dans deux ans, les gens ne voteront plus pour lui. »

La réunion a été rendue publique par Hamodia, premier à avoir publié le lien de la vidéo. De Blasio y est interrogé sur les conflits rencontrés avec la communauté orthodoxe pendant la pandémie, au cours de laquelle il a dû faire face à des réactions négatives concernant la fermeture de synagogues et d’autres mesures destinées à contenir le coronavirus qui faisait rage.

« Nous avons tous traversé une période difficile », a déclaré M. de Blasio. « J’ai dû prendre beaucoup de décisions difficiles. Je suis sûr que toutes les décisions n’étaient pas forcément les bonnes ».

La course pour le siège du 10e district du Congrès de New York compte déjà beaucoup de candidats. Parmi les candidats juifs figurent Dan Goldman, un avocat, et l’ancienne membre du Congrès Elizabeth Holtzman, qui, à 80 ans, effectue un retour en politique. Élue pour la première fois au Congrès en 1972, elle a soutenu les efforts visant à enquêter et à expulser les criminels de guerre nazis présumés.

Parmi les autres candidats, citons le représentant Mondaire Jones, qui représente actuellement le 17e district du Congrès de New York, et Yuh-Line Niou, une Américaine d’origine taïwanaise qui représente le Lower Manhattan à l’Assemblée législative.

Fleischer a déclaré que « l’ambiance était favorable » à M. de Blasio et qu’il espère que le reste de la communauté juive soutiendra l’ancien maire lors de cette campagne.

« Il y a 15 personnes qui se présentent dans notre district et je ne sais pas qui elles sont », a déclaré Fleischer. « Il pourrait même y avoir un gars de l’épicerie qui se présenterait au Congrès. De Blasio, nous le connaissons. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...