Opération Jarablos : La Turquie envoie dix nouveaux chars en territoire syrien
Rechercher

Opération Jarablos : La Turquie envoie dix nouveaux chars en territoire syrien

Selon les journaux, entre 300 et 500 soldats turcs prennent part à cette opération, la plus grosse lancée par la Turquie depuis le début du conflit syrien

Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)
Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)

La Turquie a envoyé 10 nouveaux chars en territoire syrien jeudi au lendemain d’une offensive éclair des rebelles syriens qu’elle a soutenue et qui a permis de reprendre au groupe Etat islamique (EI) la localité de Jarablos, près de la frontière, a constaté un photographe de l’AFP.

Dix chars, des ambulances ainsi que des engins lourds ont franchi la frontière à la hauteur de la petite ville turque de Karkamis (sud-est) et sont entrés sur le sol syrien.

En quelques heures seulement lors d’une opération baptisée « Bouclier de l’Euphrate », des centaines de rebelles syriens appuyés par l’aviation et les chars turcs ont pris Jarablos, situé dans le nord de la Syrie.

La presse turque saluait jeudi matin l’offensive et a fait état d’une centaine de jihadistes tués lors de cette opération, tel le quotidien Hurriyet qui citait des sources militaires. L’armée turque n’a déploré aucune perte, selon ces sources.

« Mehmetçik est en Syrie ! » lançaient les quotidiens Sözcü et Milliyet. « Mehmetçik » (le petit Mehmet) est le nom affectueux donné aux simples soldats en Turquie.

Selon les journaux, entre 300 et 500 soldats turcs prennent part à cette opération, la plus grosse lancée par la Turquie depuis le début du conflit syrien.

Selon l’agence gouvernementale Anadolu, seul un rebelle syrien a été tué et dix autres blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...