Paul Auster : ignorer l’antisémitisme chez Céline n’est « pas une bonne idée »
Rechercher

Paul Auster : ignorer l’antisémitisme chez Céline n’est « pas une bonne idée »

Il ne faut pas mettre à l'écart ces écrits "épouvantables", a déclaré l’écrivain américain, après le renoncement de Gallimard à rééditer des pamphlets antisémites

Paul Auster au Brooklyn Book Festival, en 2010.(Crédit : David Shankbone/Wikimedia Commons/CC BY 3.0)
Paul Auster au Brooklyn Book Festival, en 2010.(Crédit : David Shankbone/Wikimedia Commons/CC BY 3.0)

Ce n’est « pas une bonne idée » de mettre à l’écart les écrits « épouvantables » de Louis-Ferdinand Céline, a déclaré vendredi l’écrivain américain Paul Auster, après le renoncement de Gallimard à rééditer des pamphlets antisémites.

Faut-il publier à nouveau « Bagatelles pour un massacre » et d’autres pamphlets antisémites comme l’envisageait Gallimard ? « Je ne sais pas, peut-être, ils étaient partout, et je crois, oui, finalement », a déclaré Paul Auster, en français, sur France Inter.

« Parce que c’est un grand écrivain, un grand écrivain qui a fait des erreurs de jugement, mais je crois qu’il faut comprendre tout sur lui, et de supprimer (ces écrits), ce n’est pas une bonne idée, même si c’est choquant et dégoûtant », a ajouté l’écrivain, qui recevait le prix du livre étranger France Inter/JDD.

« C’est un écrivain que j’aime beaucoup (…), surtout ses romans bien sûr », a-t-il ajouté, qualifiant « Bagatelles pour un massacre » et d’autres textes d' »épouvantables ».

Gallimard avait fait part de son intention de publier « une édition critique » et « sans complaisance aucune » de « Bagatelles pour un massacre », « L’École des cadavres » et « Les beaux draps », rédigés par l’auteur de « Voyage au bout de la nuit » entre 1937 et 1941.

Mais confronté à une levée de boucliers depuis l’annonce d’une éventuelle réédition, Antoine Gallimard a annoncé jeudi jeter l’éponge et suspendre le projet, estimant que « les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l’envisager sereinement ».

Les pamphlets de Céline ne sont pas interdits en France, mais n’ont pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils peuvent cependant aisément être consultés sur internet ou achetés chez des bouquinistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...