Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Pays-Bas : La famille royale rattrapée par le passé nazi d’un de ses membres

L'actuel roi néerlandais Willem-Alexander a suscité des réactions d'indignation aux Pays-Bas, alors que la popularité de la famille royale était déjà mise à mal

Depuis le palais royal d'Amsterdam, la princesse Beatrix entourée du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima, après la signature de son abdication, le 30 avril 2013. (Crédit : Wikipedia CC BY 2.0)
Depuis le palais royal d'Amsterdam, la princesse Beatrix entourée du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima, après la signature de son abdication, le 30 avril 2013. (Crédit : Wikipedia CC BY 2.0)

De récentes révélations sur le passé nazi du grand-père de l’actuel roi néerlandais Willem-Alexander suscitent des réactions d’indignation aux Pays-Bas, alors que la popularité de la famille royale était déjà en berne.

La maison royale a confirmé jeudi à l’AFP l’existence d’une carte de membre du NSDAP, le parti national-socialiste allemand, attribuée au prince Bernhard, époux de l’ancienne reine Juliana, et datée de 1933.

La veille, l’historien Flip Maarschalkerweert, également ancien directeur des archives de la maison royale, publiait un livre dans lequel il explique avoir découvert cette carte, pendant des travaux d’inventaire des archives privées du prince Bernhard au Palais Soestdijk.

Après des premières révélations similaires sur son adhésion au NSDAP, dans les médias en 1996 et jusqu’à sa mort en 2004 à l’âge de 93 ans, le prince Bernhard a pourtant toujours nié avoir été un jour membre du parti d’Adolf Hitler.

Le roi Willem-Alexander s’exprimant durant une cérémonie de la Journée de commémoration nationale, à Amsterdam, aux Pays-Bas, le 4 mai 2020. (Crédit : Patrick van Katwijk/BSR Agency/Getty Images)

« Je peux le déclarer, la main sur la Bible : je n’ai jamais été un nazi », avait-il affirmé dans une interview publiée quelques jours après sa mort dans le journal national De Volkskrant, jurant qu’il n’a « jamais payé d’adhésion au parti et jamais eu de carte de membre ».

Né en 1911 à Jena dans l’Empire allemand, Bernhard von Biesterfeld vivait à Berlin à l’époque de son adhésion au parti.

« Emotion » 

« J’ai été surpris par le fait que le prince Bernhard a conservé ce document et qu’il se trouve toujours dans les archives de la maison royale », a confié à l’AFP Rick Evers, journaliste spécialiste de la famille royale.

Mais selon lui, si ces révélations ont pu avoir lieu, c’est aussi parce que le roi Willem-Alexander, lui-même, l’a permis. « Il s’agit d’archives privées et pas d’archives nationales. Il décide de ce que l’on peut en faire », a déclaré Evers.

Mais aux Pays-Bas, de nombreuses voix s’élèvent désormais pour en apprendre davantage encore.

Une partie de la chambre basse du Parlement néerlandais exige du gouvernement le lancement d’une enquête autour du passé nazi du prince Bernhard, demande pour l’instant rejetée par le Premier ministre démissionnaire néerlandais Mark Rutte.

Le CIDI, une organisation juive néerlandaise, demande également la tenue d’une enquête, évoquant « une nouvelle révélation qui ajoute une nouvelle page noire à une partie douloureuse de l’Histoire récente des Pays-Bas ».

Le roi néerlandais Willem-Alexander et la reine Maxima apparaissant sur le balcon du Palais royal avec leurs enfants, de gauche à droite : Catharina-Amalia, Ariane et Alexia à Amsterdam, aux Pays-Bas, le 30 avril 2013. (Crédit : Daniel Ochoa de Olza/AP Photo)

« J’imagine bien que la nouvelle a un impact majeur et qu’elle suscite de nombreuses émotions, notamment au sein de la communauté juive », a déclaré jeudi Willem-Alexander devant les caméras de télévision, à son arrivée au Palais du Dam d’Amsterdam.

« Quelle belle famille royale ! » 

Dans le centre de La Haye, devant le somptueux Palais Noordeinde, dans lequel travaille le roi Willem-Alexander, des passants partageaient jeudi à l’AFP leurs sentiments sur cette affaire.

« Je comprends l’émotion suscitée mais on ne peut rien y changer, c’est du passé », a déclaré Walter Oliemans, retraité de 71 ans.

« C’est le fait de l’avoir toujours nié qui est peut-être difficile pour beaucoup de personnes », juge Jolein Oliemans, 41 ans.

Sur les réseaux sociaux des grands médias nationaux, certains Néerlandais réagissaient avec colère à ces révélations, laissant des commentaires tels que « vive la République ! » ou encore « quelle belle famille royale ! ».

Les révélations autour du prince Bernhard interviennent alors que la popularité de la famille royale est en berne depuis plusieurs années.

Selon un sondage Ipsos publié en septembre par la télévision publique, seuls 38 % des Néerlandais ont encore « vraiment confiance » dans le roi, contre près de 80 % en 2020. 26 % des personnes interrogées souhaitent que les Pays-Bas deviennent une république.

À l’automne 2020, alors que le gouvernement demandait aux Néerlandais d’éviter les voyages en raison de la crise sanitaire du Covid-19, la famille royale avait tenté de partir en catimini en vacances en Grèce, suscitant une vague d’indignation à travers le pays.

Le 19 septembre, en marge d’une journée de cérémonies politiques à La Haye, la famille royale a été huée par des dizaines de manifestants.

Le même jour, les autorités ont annoncé l’augmentation à hauteur de 600 000 euros des salaires et des défraiements du roi Willem-Alexander, de son épouse Maxima et de la princesse Beatrix, reine jusqu’à son abdication en 2013.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.