Rechercher

Pénuries: les ports d’Israël donnent la priorité aux céréales et au fourrage

La mesure prise par le ministère des Transports vise à préserver la sécurité alimentaire du pays, en dépit du risque de pénurie lié à la guerre en Ukraine

Vue du port de Haifa, le 11 juin 2015.(Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Vue du port de Haifa, le 11 juin 2015.(Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministère des Transports a déclaré jeudi que les cargos transportant des céréales et du fourrage auraient la priorité pour décharger leur cargaison dans les ports israéliens pour le mois à venir, craignant des pénuries du fait de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

En effet, l’Ukraine et la Russie produisent environ 25 % du blé mondial, et la moitié des besoins israéliens sont couverts par la production ukrainienne.

Human Rights Watch a indiqué plus tôt cette semaine que la guerre en Ukraine « risquait d’aggraver la crise alimentaire mondiale, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ».

La ministre des Transports, Merav Michaeli, a demandé à l’Autorité maritime et portuaire de donner la priorité au déchargement des navires transportant des céréales et du fourrage destinés aux secteurs agricole et alimentaire israéliens, et ce, jusqu’au 24 avril.

« Nous sommes actuellement confrontés à des difficultés affectant notre sécurité alimentaire, conséquences de la situation préoccupante en Ukraine. L’État d’Israël doit protéger sa sécurité alimentaire en renforçant son agriculture. Prendre des mesures pour garantir l’acheminement rapide des céréales et du fourrage dont dépend notre agriculture permettra de préserver notre sécurité alimentaire malgré les changements à l’œuvre dans le monde », a déclaré Michaeli dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...