Pétition : comme Spinoza, Cyril Hanouna peut-il être excommunié de la communauté juive ?
Rechercher

Pétition : comme Spinoza, Cyril Hanouna peut-il être excommunié de la communauté juive ?

Une pétition hébergée par le site Change.org contient un paragraphe farfelu demandant au "Consistoire général de France [de] compose[r] un tribunal rabbinique" pour juger l'animateur suite à la séquence de son émission jugée homophobe

Cyril Hanouna (Crédit : capture d’écran YouTube)
Cyril Hanouna (Crédit : capture d’écran YouTube)

Une pétition sur le site Change a réuni plus de 40 000 signatures pour demander au CSA et ministère de la Justice de condamner Cyril Hanouna suite à la séquence jugée homophobe diffusée dans son émission quotidienne.
Étonnamment, la pétition appelle également le « Consistoire général », en tant qu’instance concernée, à agir contre Cyril Hanouna dans des termes… bibliques :

« Aussi, nous appelons à vos soutiens afin de mobiliser les diverses instances concernées pour (…) que le Consistoire général de France compose un tribunal rabbinique pour prononcer le Nidouy voir même le Herem de Cyril Hanouna et le mettre au ban de la communauté Juive a qui il fait honte par son comportement et ses propos ».

La demande est insolite.

Le « nidouy » est une exclusion temporaire de la communauté juive, de 30 jours renouvelables si le fautif ne fait pas amende honorable. Le « herem » est lui une exclusion définitive de la communauté juive.

En dehors des communautés ultra-orthodoxes, aucun tribunal rabbinique ne prononce d’exclusion de la communauté juive. Le caractère farfelu de cette pétition et le rappel de la religion de Cyril Hanouna ont choqué certaines personnes.

La séquence a également fait réagir la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

« Aucun dérapage qu’il soit sexiste, raciste, antisémite ou homophobe ne doit passer, qu’il s’agisse de la télévision ou d’internet », a-t-elle affirmé mercredi à l’AFP.

La ministre faisait référence à la « triste affaire » liée à l’animateur vedette de C8 Cyril Hanouna, visé par des milliers de plaintes de téléspectateurs après la diffusion la semaine dernière d’un canular jugé homophobe.

« La télévision se doit de refléter la société française dans toute sa diversité qu’il s’agisse des origines, des sexes et de l’orientation sexuelle notamment », a indiqué Mme Nyssen.

Françoise Nyssen (Crédit : Capture d’écran YouTube)
Françoise Nyssen (Crédit : Capture d’écran YouTube)

« Les associations, les téléspectateurs mais aussi la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) ont fortement réagi et à juste titre », s’est-elle félicitée.

« Je serai particulièrement vigilante et j’appelle tous les acteurs à être collectivement vigilants pour que les préjugés ne soient pas diffusés sur la TNT », a insisté Mme Nyssen.

« J’ai pris note des excuses de M. Hanouna, mais la procédure de sanction est lancée et doit se poursuivre », a-t-elle dit.

Le CSA a annoncé mardi l’ouverture d’une procédure de sanction contre C8 après avoir reçu plus de 25 000 plaintes de téléspectateurs au sujet de ce canular jugé homophobe. En parallèle, une cinquantaine d’annonceurs ont suspendu la diffusion de publicité pendant le créneau horaire de l’émission.

Dans ce canular diffusé jeudi soir, l’animateur, qui s’est fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce, répond de façon caricaturale et en direct aux hommes qui le contactent, suscitant l’hilarité du public.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...