Pour Ann Coulter, les Juifs et la base démocrate « haïssent les hommes blancs »
Rechercher

Pour Ann Coulter, les Juifs et la base démocrate « haïssent les hommes blancs »

Pour l'experte d'extrême-droite, "les musulmans, les Juifs, les groupes sexuels exotiques variés, les grenouilles de bénitier noires" s'unissent dans la haine

L'auteure conservatrice Ann Coulter lors de la conférence de l'action politique conservatrice  (CPAC) à Washington, le 20 février 2010 (Crédit :  AP Photo/Jose Luis Magana)
L'auteure conservatrice Ann Coulter lors de la conférence de l'action politique conservatrice (CPAC) à Washington, le 20 février 2010 (Crédit : AP Photo/Jose Luis Magana)

L’experte d’extrême-droite Ann Coulter a encore suscité l’indignation après avoir évoqué avec mépris un certain nombre de groupes électoraux traditionnellement démocrates – et notamment les Juifs – en affirmant que tous n’étaient unis que dans leur haine des hommes blancs.

« Ils se haïssent tous les uns les autres », a déclaré Coulter sur Fox News dans la soirée de mardi.

« Ce que je veux dire, c’est que vous avez les musulmans, les Juifs, les groupes sexuels exotiques variées, les grenouilles de bénitier noires qui s’associent en cela aux Queer universitaires », a poursuivi Coulter.

« La seule chose qui maintient cette base démocrate en place, c’est le fait que tous se concentrent sur l’idée suivante : ‘Non, ce sont les hommes blancs qui vous rabaissent sans arrêt, vous devez haïr les hommes blancs’… C’est bien la seule chose qu’ils ont en commun », a-t-elle noté.

Ce n’est pas la première fois que Coulter suscite la controverse. En 2016, le jour des élections, elle avait semblé invoquer la pureté raciale telle qu’elle apparaissait à l’époque nazie dans un tweet qui déplorait le faible soutien apporté à Donald Trump au sein des communautés immigrées en Amérique.

Coulter avait affirmé que le candidat républicain remporterait facilement les élections présidentielles si les enfants et les petits-enfants des immigrés n’avaient pas le droit de voter.

Au début de cette année-là, elle avait également été accusée d’antisémitisme pour un tweet écrit après la désignation de Hillary Clinton comme candidate du parti démocrate : « Où sont les soutiens de Bernie ce soir ? Hillary les a gazés ? »

Ann Coulter participe au panel « AAA: Ask Ann Anything » au Politicon, au centre de conférences de Los Angeles, à Los Angeles le 20 octobre 2018. (Crédit : Willy Sanjuan/Invision/AP)

En 2015, Coulter avait utilisé des mots insultants contre les Juifs. Elle exprimait alors sa frustration apparente face aux nombreuses promesses de soutien à Israël pendant le débat présidentiel républicain.

« Combien de pu*ain de Juifs croit-on qu’il y a aux Etats-Unis ? Avait écrit Coulter sur Twitter lors des dernières minutes du débat de trois heures, lorsque les 11 candidats avaient fait part de leur soutien à Israël dans leur discours de clôture.

Et Coulter avait choqué en 2007 après avoir dit à Donny Deutsch sur CNBC qu’elle espérait que les Juifs pourraient, un jour, « être améliorés ».

Quand Deutsch lui avait répondu que ses propos étaient offensants, Coulter avait clarifié ses paroles : « Nous nous considérons comme des Chrétiens qui nous sommes améliorés. Pour moi, dire que devenir chrétien implique de devenir un chrétien qui saura s’améliorer n’est pas offensant du tout ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...