Prolongation des restrictions jusqu’à la rentrée avec la hausse des infections
Rechercher

Prolongation des restrictions jusqu’à la rentrée avec la hausse des infections

Les responsables concernés ont constaté le plus grand nombre d'infections et de patients gravement malades sur un mois

Une équipe médicale travaille dans le service du coronavirus du centre médical Shamir, à Beer Yaakov, le 20 août 2020 (Yonatan Sindel/ Flash90)
Une équipe médicale travaille dans le service du coronavirus du centre médical Shamir, à Beer Yaakov, le 20 août 2020 (Yonatan Sindel/ Flash90)

Le cabinet israélien chargé de la lutte contre le coronavirus a prolongé d’une semaine la série actuelle de restrictions, alors que le nombre de nouvelles infections quotidiennes a grimpé à son plus haut niveau en un mois.

Le conseil des ministres du cabinet a voté par téléphone lundi dernier pour prolonger jusqu’au 31 août les limites de distanciation sociale interdisant les grands rassemblements.

La commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset dispose de 24 heures pour annuler la décision ou la faire entrer en vigueur.

En vertu des règles élargies, les rassemblements en plein air sont limités à 30 personnes. Dans les espaces fermés, la limite est de 20 personnes. Les personnes doivent se tenir à deux mètres les unes des autres dans les espaces publics et les entreprises.

Ces chiffres s’appliquent à toutes les conférences, festivals, voyages organisés ou fêtes, ainsi qu’aux manifestations et cérémonies religieuses – y compris dans un cadre privé.

Une équipe désinfecte une salle de classe au lycée Gymnasia Rehavia à Jérusalem, le 3 juin 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Toute personne souffrant de fièvre ou de symptômes respiratoires n’est pas autorisée à se promener dans les espaces publics. Les voitures sont limitées à trois personnes à la fois, y compris le conducteur, à l’exception des membres d’un même foyer.

Dans l’intervalle, les chiffres du ministère de la Santé de mardi matin ont rapporté que 1 888 nouvelles infections de coronavirus avaient été détectées lundi, le chiffre le plus élevé depuis le 29 juillet. Quelque 21 000 Israéliens sont actuellement touchés par le virus et environ 58 000 sont en quarantaine.

Il est inquiétant de constater que les chiffres montrent également 424 patients gravement malades du virus, le nombre le plus élevé à ce jour, marquant une augmentation constante au cours du dernier mois, de 315 le 27 juillet à 358 le 6 août, et à 379 le 16 août.

Douze autres personnes sont décédées du virus entre lundi soir et mardi matin, portant le nombre de décès à 856.

Il est trop tôt pour déterminer si l’augmentation du taux d’infection relève d’une erreur statistique ou d’un revirement significatif des taux de détection généralement stables au cours du dernier mois.

Si les taux ne se stabilisent pas au cours de la semaine à venir, des restrictions plus strictes entreront probablement en vigueur le 1er septembre, date de la rentrée scolaire.

Des Juifs ultra-orthodoxes, du mouvement hassidique de Shomrei Emounim, se réunissent pour les funérailles de leur rabbin, Refael Aharon Roth, 72 ans, décédé des suites du COVID-19 à Bnei Brak, en Israël, le 13 août 2020. (AP/Oded Balilty)

Une réunion du cabinet du coronavirus a été retardée lundi en raison de désaccords entre les députés ultra-orthodoxes et Ronni Gamzu, responsable de la lutte contre le virus, sur les règles de distanciation dans les synagogues et les séminaires religieux lors des prochaines fêtes juives.

Les présidents des deux partis ultra-orthodoxes, le Shas et Hayadout HaTorah, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri et le ministre du Logement Yaakov Litzman, ont accepté les nouvelles restrictions proposées par Gamzu sur les synagogues, qui verraient les salles de prières divisées en groupes de 10 avec quatre mètres carrés de surface au sol par fidèle.

Mais des désaccords subsistent sur les restrictions plus sévères que Gamzu exige pour les villes affichant des taux d’infection plus élevés, dont de nombreuses zones à forte population ultra-orthodoxe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...