Rechercher

Raad Hazem, le terroriste de Tel Aviv, abattu près d’une mosquée, venait de Jénine

Le Shin Bet a rapporté que l'homme de 28 ans résidait en Israël sans permis ; son père, ancien officier des forces de sécurité de l'AP, a fait l'éloge de son fils

Ra'ad Hazem, 29 ans, de la région de Jénine est le terroriste qui a perpétré une fusillade mortelle dans un bar de Tel Aviv le 7 avril 2022. (Crédit: Autorisation)
Ra'ad Hazem, 29 ans, de la région de Jénine est le terroriste qui a perpétré une fusillade mortelle dans un bar de Tel Aviv le 7 avril 2022. (Crédit: Autorisation)

Le terroriste qui a perpétré l’attaque meurtrière à Tel Aviv jeudi a été identifié comme étant Raad Hazem, un homme originaire de Jénine âgé de 28 ans. Il a été tué dans un échange de tirs avant l’aube près d’une mosquée fermée de Jaffa où il se cachait depuis plusieurs heures suite à la tuerie.

L’agence de sécurité du Shin Bet a déclaré qu’il n’avait « aucune affiliation organisationnelle claire, aucune expérience en matière de terrorisme et aucune arrestation antérieure » et qu’il résidait en Israël sans permis d’entrée.

Son père, Fathi Hazem, aurait été commandant de brigade dans les services de sécurité de l’Autorité palestinienne à Jénine et ancien prisonnier sécuritaire.

Fathi a salué les actions de son fils devant une foule rassemblée devant la maison familiale vendredi matin.

« Vos yeux verront bientôt la victoire. Vous verrez le changement. Vous obtiendrez votre liberté… Dieu, libérez la mosquée Al-Aqsa de la profanation des occupants », a déclaré Fathi.

La foule de Palestiniens scandait que « l’armée de Mahomet » venait vaincre Israël.

« Beaucoup sont morts sur le chemin de Dieu avant même votre naissance. Il y a des années, ils ont tout donné pour Dieu et pour la Palestine… maintenant, nous passons le drapeau à ceux après nous », a déclaré Fathi. « L’épée de Mohammad est entre vos mains. »

Hazem a tué deux personnes et en a blessé plusieurs autres après avoir ouvert le feu sur un bar de Tel Aviv. Des centaines de membres des forces de sécurité ont lancé une chasse à l’homme toute la nuit dans les rues de Tel Aviv pour retrouver le tireur.

Il a été retrouvé quelques heures plus tard, caché près d’une mosquée à Jaffa, et tué dans un échange de tirs avec des agents de l’unité antiterroriste de la police de Yamam et du service de sécurité du Shin Bet.

Aucune victime israélienne n’est à déplorer suite à cette fusillade.

Les forces de sécurité marchent devant un restaurant à la suite d’une attaque terroriste meurtrière dans la rue Dizengoff à Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Selon les médias israéliens, deux officiers du Shin Bet se sont rendus à la mosquée pour fouiller la zone.

Une fois arrivés, ils ont trouvé un individu suspect qui correspondait à la description de Hazem. Deux des agents sont sortis de la voiture et lui ont ordonné de se rendre.

Alors qu’il levait initialement les mains en signe de reddition, Hazem aurait alors sorti une arme et ouvert le feu sur les officiers, qui ont riposté et l’ont tué.

Une photo publiée par la police montrant le suspect d’un attentat terroriste meurtrier perpétré à Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Police israélienne)

Le Shin Bet enquête maintenant pour savoir s’il a été aidé par des habitants. Selon les premières estimations, les responsables pensent que Hazem connaissait bien la région, étant donné qu’il s’est échappé dans une mosquée de Jaffa, à prédominance arabe, où l’on pense qu’il aurait tenté de se cacher pendant les prières du matin du premier vendredi du mois sacré musulman du Ramadan.

Le Premier ministre Naftali Bennett a félicité les forces de sécurité pour avoir trouvé et neutralisé l’agresseur.

« Nous maintenons une vigilance maximale, à Tel Aviv et dans tout le pays, par crainte de nouveaux incidents ou d’attentats », a-t-il déclaré.

« Toute la nation d’Israël pleure le chagrin des familles des personnes tuées et prie pour la santé des blessés. Notre guerre contre le terrorisme meurtrier est longue et dure. Nous gagnerons. »

Bennett devait organiser une évaluation de la situation avec des responsables de la sécurité plus tard dans la journée, a indiqué son bureau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...