Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Réactions politiques suite à l’attentat terroriste de Huwara

Le ministre des Finances appelle à la poursuite de la construction de implantations après que Shay Silas Nigreker, 60 ans, et son fils Aviad Nir, 28 ans, ont été tués

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich a exhorté l’armée à « passer à l’offensive » et a appelé à la poursuite de la construction d’implantations samedi après qu’un attentat terroriste a tué deux Israéliens en Cisjordanie.

Shay Silas Nigreker, 60 ans, et son fils Aviad Nir, 28 ans, ont été tués par balles dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, théâtre d’une série d’incidents violents entre Israéliens et Palestiniens au cours des derniers mois. Un terroriste armé d’une arme de poing a abattu les deux hommes dans une station de lavage de voitures, avant de prendre la fuite.

« Tsahal doit passer à l’offensive en Judée et en Samarie et rétablir la capacité de dissuasion et la sécurité, tout en travaillant à l’intensification de la construction et au renforcement des implantations dans la région », a déclaré Smotrich dans un communiqué, se référant à la Cisjordanie par son nom biblique.

« Le terrorisme n’atteindra jamais son objectif de nous déraciner de notre terre », a-t-il ajouté.

Au début de l’année, Smotrich avait suscité l’indignation générale en Israël et à l’étranger lorsqu’il avait appelé à « anéantir » Huwara après que deux jeunes frères israéliens eurent été tués lors d’un attentat terroriste dans la ville. Après cette fusillade, des résidents d’implantations extrémistes avaient saccagé Huwara, détruisant des biens, terrorisant les habitants et laissant un Palestinien mort dans des circonstances peu claires.

« Le village de Huwara doit être anéanti. Je pense que l’État d’Israël devrait le faire », avait déclaré Smotrich en mars, après l’attentat terroriste et le déchaînement des résidents d’implantations. Il avait ensuite cherché à revenir sur ses propos.

Smotrich, qui dirige le parti d’extrême-droite HaTzionout HaDatit, est également ministre délégué de la Défense et responsable de l’organe qui autorise la construction d’implantations et la démolition de maisons palestiniennes dans une grande partie de la Cisjordanie. Cette zone d’autorité comprend de grandes parties de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, où vivent quelque 7 000 Palestiniens.

Selon un article publié vendredi, Smotrich propose un plan visant à légaliser 155 avant-postes illégaux dans toute la Cisjordanie.

Shay Silas Nigreker, 60 ans, et son fils Aviad Nir, 28 ans, qui ont été tués lors d’un attentat terroriste dans la ville de Huwara en Cisjordanie, le 19 août 2023. (Autorisation)

Samedi soir, d’autres responsables politiques ont exprimé leurs condoléances pour les victimes de l’attentat et se sont engagés à appréhender l’auteur de l’attentat. Tsahal a lancé une chasse à l’homme pour retrouver le tireur et ont fermé un certain nombre de routes dans la région.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a présenté ses condoléances aux familles des victimes « dont la vie a été interrompue d’une manière aussi cruelle et criminelle pendant Shabbat ».

« Les forces de sécurité travaillent avec diligence pour trouver le meurtrier et le faire répondre de ses actes », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

Le président Isaac Herzog a déploré « un triste samedi qui s’est terminé dans une grande douleur », ajoutant que « nous ne devons pas permettre au terrorisme de gagner ».

Le chef de l’opposition, Yaïr Lapid, a déclaré : « Le cœur se brise ».

« Une autre famille rejoint le cercle tragique du deuil. J’adresse mes condoléances à la famille et aux amis en ce moment difficile », a déclaré Lapid.

La ministre des Implantations et des Missions nationales, Orit Strouk (HaTzionout HaDatit), a déclaré que l’attaque « exige des leçons non seulement pour celui qui a appuyé sur la gâchette, mais aussi pour l’ensemble de ceux qui soutiennent le terrorisme ».

La cheffe du parti de centre-gauche Avoda, Merav Michaeli, a critiqué le gouvernement pour la multiplication des attaques terroristes cette année. « L’année dernière, alors que les partis de la coalition étaient dans l’opposition, ils ont accusé le gouvernement d’être responsable de la violence, mais ils se dérobent aujourd’hui à toute responsabilité », a accusé Michaeli.

« À chaque attentat terroriste qui s’est produit sous le gouvernement précédent, les membres de ce gouvernement sont venus sur les lieux de l’attentat pour danser sur le sang des victimes », a déclaré Michaeli dans un communiqué. Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, alors député de l’opposition, se rendait en effet souvent sur les lieux des attentats à l’époque.

« Ils sont venus sur les lieux du meurtre avec une équipe de pom-pom girls, ont chanté et crié avec des mégaphones contre les ministres des gouvernements précédents. L’année n’est pas encore terminée et le gouvernement actuel a déjà [laissé] assassiner plus de 30 personnes, mais ils ont avalé leur langue », a déclaré Michaeli. « Aujourd’hui, certains d’entre eux restent silencieux, tandis que d’autres accusent l’opposition d’être à l’origine des attentats terroristes. La responsabilité ne leur incombe jamais. »

Des soldats israéliens sécurisant la scène d’un attentat à Huwara, en Cisjordanie, le 19 août 2023. (Crédit : Flash90)

« Nous condamnons sans équivoque l’attaque terroriste perpétrée aujourd’hui en Cisjordanie », a déclaré le Département d’État américain.

« Les États-Unis expriment leurs condoléances aux familles des victimes et appellent à des mesures immédiates pour mettre fin à la violence et à l’incitation à la violence », a déclaré le Département d’État dans un communiqué.

Les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont salué l’attaque, la qualifiant « d’héroïque » et de « réponse naturelle aux crimes de l’occupation ».

Huwara est depuis longtemps un point ultra-sensible en Cisjordanie, car une route principale traversant la ville est régulièrement utilisée par les Israéliens pour se rendre dans les implantations et en revenir. Il est prévu de construire une route de contournement pour que les résidents d’implantations n’aient pas à traverser la ville, mais les travaux traînent depuis des années.

La violence s’est intensifiée en Cisjordanie au cours des dix-huit derniers mois, avec une augmentation des tirs palestiniens contre des civils et des soldats israéliens, des arrestations quasi-quotidiennes par l’armée et une recrudescence des attaques de résidents d’implantations extrémistes contre des Palestiniens.

Les attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie ont fait 30 morts et plusieurs blessés graves depuis le début de l’année.

Selon le Times of Israel, 173 Palestiniens de Cisjordanie ont également été tués au cours de la même période – la plupart d’entre eux lors d’affrontements avec les forces de sécurité ou lors d’attaques, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances peu claires, notamment par des résidents d’implantations extrémistes armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.