Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

« Rencontres avec la culture israélienne », à Paris du 24 avril au 4 mai

Différents évènements seront organisés au Centre d’art et de culture - Espace Rachi, dont un concert du pianiste Yonathan Avishaï

Du 24 avril au 4 mai, le Centre d’art et de culture – Espace Rachi (39, rue Broca, 5e arrondissement de Paris) organise ses « Rencontres avec la culture israélienne ». Différents évènements seront ainsi organisés.

Les rencontres démarreront par le vernissage d’une exposition du photographe Raphaël Perez, le lundi 24 avril à 18h30. Depuis 5 ans, Raphaël Perez travaille auprès des jazzmen israéliens et capture, à travers l’objectif de son appareil photo, les portraits de ces artistes. Parallèlement à son travail photographique, il a mené un projet de livre, en collaboration avec des experts du jazz, incluant les biographies et photographies de 75 jazzmen israéliens et dans lequel il explique comment le pays a accédé à sa position de leader dans le domaine du jazz. L’exposition, gratuite, proposée jusqu’au 9 mai (10h – 18h), présentera ainsi largement cette scène en Israël.

Le 26 avril à 20h, l’acteur Olivier Sitruk lira Ephraïm Kishon, écrivain, journaliste, chroniqueur, réalisateur et scénariste satirique israélien, lauréat du Prix Israël en 2002. Tout au long de sa carrière, Ephraïm Kishon a exprimé son goût pour la satire socio-culturelle, tout en soulignant les travers de la société israélienne et du parti au pouvoir. Les billets, de 16 à 26 euros, sont disponibles sur le site du centre.

Le lendemain, à 20h, sera projeté le film « The Barbecue People » (2003) de Yossi Madmoni et David Ofek, prix du meilleur scénario au Mar del Playa International Film Festival. « Israël, fin des années 80. Un barbecue familial est organisé à l’occasion du 40e anniversaire de l’État, par une famille immigrée d’origine irakienne, près d’une petite ville ouvrière. Tout au long du film, le passé se mêle au présent, à travers les différentes histoires individuelles des membres de la famille, à la fois étranges et typiques. Des parcours qui se croisent, s’entremêlent, pour tisser l’histoire d’une famille qui participe à l’épopée d’une Nation, Israël », écrit le centre. Les billets sont vendus 10 euros.

Puis, le 2 mai, à 20h30, le célèbre pianiste Yonathan Avishaï présentera son œuvre. Les billets coûtent de 16 à 26 euros.

Enfin, le 4 mai, à 20h30, le festival se terminera par un concert de la chanteuse israélienne Anat Moshkovski. Dans une création spéciale, avec son trio, elle rendra hommage aux artistes qui ont fait la musique israélienne de ces dernières décennies, tels que Sasha Argov, Haïm Hefer, Yoni Rechter, Chava Alberstein, Mati Kaspi ou Zohar Levi. Elle réinterprète ainsi et met à l’honneur ces grandes personnalités qui ont marqué la scène musicale israélienne. Les billets coûtent de 16 à 26 euros.

Le détail des évènements sont disponibles sur le site culture-juive.fr et au 01 42 17 10 36.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.