« Rina nous a sauvés : elle a absorbé toute l’explosion », a dit le père
Rechercher

« Rina nous a sauvés : elle a absorbé toute l’explosion », a dit le père

"Je voulais croire que ce n'était qu'un [mauvais] rêve", a déclaré le rabbin Eitan Shnerb vendredi

Le rabbin Eitan Shnerb s'exprime aux journalistes sur son lit d'hôpital après avoir été blessé dans une attaque terroriste qui a tué sa fille Rina et blessé son fils Dvir, le 23 août 2019. (Capture d'écran : Ynet)
Le rabbin Eitan Shnerb s'exprime aux journalistes sur son lit d'hôpital après avoir été blessé dans une attaque terroriste qui a tué sa fille Rina et blessé son fils Dvir, le 23 août 2019. (Capture d'écran : Ynet)

« Je voulais croire que ce n’était qu’un [mauvais] rêve », a déclaré le rabbin Eitan Shnerb vendredi, au sujet de l’explosion mortelle qui a tué sa fille Rina et l’a blessé lui et son fils Dvir alors qu’ils faisaient une randonnée vers une source naturelle populaire en Cisjordanie.

« Nous avons avons commencé à descendre vers la source, [et] alors que nous nous approchions de la source, une bombe a explosé au bord du chemin. J’ai fait l’expérience de plusieurs bombes dans ma vie et, grâce à Dieu, je m’en suis sorti, mais celle-là nous a eus », a-t-il dit aux journalistes depuis son lit d’hôpital.

« C’était une bombe très puissante. Il faisait noir, tout est devenu noir… et j’ai entendu Dvir crier vers moi, j’ai immédiatement appelé Rina, j’ai crié ‘Rina, Rina' », a-t-il dit. J’ai regardé en bas, et j’ai vu qu’elle n’était plus en vie ».

Shnerb s’est exprimé quelques heures après que sa fille a été enterrée dans leur ville natale de Lod. Il n’a pas pu participer à ses funérailles en raison de ses blessures.

Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)

« Immédiatement après l’attaque, j’ai compris… au début, je voulais croire que ce n’était juste qu’un [mauvais] rêve, mais, quand j’ai vu Rina, j’ai su que nous devions faire quelque chose », a-t-il dit.

« Dvir m’a dit que nous allions être forts, nous protégerions le peuple d’Israël et la Torah d’Israël, et ensemble nous irons de l’avant, a-t-il dit. C’est ce que j’ai dit à Rina. Au même moment, son visage était propre et serein, je lui ai donné un baiser et je lui ai dit que nous serions forts ».

« Rina nous a sauvés, elle a absorbé toute la violence de l’explosion », a-t-il dit.

Plus tôt, il s’était exprimé à l’enterrement par téléphone, déclarant : « Nous essayons d’être forts ici dans la Terre d’Israël, le peuple d’Israël, Rina croyait en cela ».

« Notre réponse aux meurtriers est d’être ici et d’être forts, nous allons gagner ».

Shnerb a également raconté comment il a utilisé son tsitsit (franges rituelles) pour faire un garrot à son fils.

Les équipes médicales israéliennes et les forces de sécuritésur le site de l’explosion d’une bombe aux abords de l’implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

« Dvir suit un cours de premiers secours avec le Magen David Adom et nous avions déjà parlé des garrots, quand il faut en faire, et quand il ne faut pas en faire, a expliqué Shnerb. Alors je lui ai fait un garrot avec mon ‘tsitsit’ que je portais parce qu’il avait des entailles ».

Shnerb a déclaré aux journalistes qu’il était lui-même en bonne santé, mais qu’il avait un éclat d’obus dans son estomac et une hanche cassée.

Dvir était dans un état grave après avoir subi un intervention chirurgicale. Il était inconscient et branché sur respirateur artificiel.

Plus tôt cette année, Shnerb a été mis à l’honneur par l’armée pour avoir aidé à déjouer une attaque dans une implantation de Cisjordanie, alors qu’il servait comme rabbin dans une brigade de réserve de Tsahal.

Alors qu’il vérifiait « l’eruv », ou la frontière rituelle, Shnerb a repéré deux Palestiniens devant Har Bracha, et a alerté les soldats. L’un des suspects a été abattu lors de l’arrestation, et les soldats israéliens ont trouvé un couteau et un pistolet sur eux, selon le site d’information Ynet.

Un engin explosif improvisé a été utilisé dans l’attaque mortelle de vendredi, a déclaré Tsahal. Les démineurs de la police ont établi que la bombe avait été placée plus tôt à la source et qu’elle a été déclenchée à distance quand la famille s’en est approchée.

L’explosion s’est produite à la source Bubin – un site populaire de randonnée – situé à environ 10 kilomètres à l’est de la ville de Modiin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...