Rivlin accorde sa grâce présidentielle à une mariée ayant tué son mari violent
Rechercher

Rivlin accorde sa grâce présidentielle à une mariée ayant tué son mari violent

Pour les 70 ans d'Israël, le président assouplit les peines de 70 délinquants éligibles et salue les efforts de réhabilitation des prisonniers

Le président Reuven Rivlin prend la parole lors d'une conférence à Lod le 4 mars 2018. (Avi Dishi / Flash90)
Le président Reuven Rivlin prend la parole lors d'une conférence à Lod le 4 mars 2018. (Avi Dishi / Flash90)

Le président Reuven Rivlin a accordé mardi sa grâce présidentielle à une femme condamnée pour le meurtre de son mari violent, dans le cadre d’une initiative spéciale de clémence des prisonniers pour marquer le 70ème anniversaire de l’indépendance d’Israël.

La femme bédouine, dont l’identité n’a pas été révélée, a été vendue par son père à un homme aveugle à l’âge de 16 ans, puis vendue une deuxième fois à un homme de 47 ans à l’âge de 17 ans, et ses avocats ont déclaré qu’elle avait été régulièrement violée par les deux maris et subi de graves sévices psychologiques de la part de sa famille.

Elle a purgé cinq ans d’une peine de 11 ans pour le meurtre de son deuxième mari.

Selon une déclaration du bureau de Rivlin, la femme avait suivi avec succès une thérapie et d’autres programmes de traitement pendant son séjour en prison. La grâce lui permet une libération anticipée après avoir comparu devant la Commission des libérations conditionnelles de l’Administration pénitentiaire israélienne.

Rivlin a également accordé sa clémence à une mère de sept enfants qui purge une peine de six mois de prison pour conduite avec un permis non valide. Lorsque la femme a demandé la grâce présidentielle, elle a dit qu’elle avait été forcée de conduire pour aller travailler, elle est femme de ménage, afin de subvenir aux besoins de sa famille en raison de la maladie de son mari.

Le bureau du président a déclaré que l’emprisonnement de la mère, dont c’était la première infraction, mettait indûment la famille à rude épreuve et aggravait leur situation économique désastreuse.

Rivlin a également accordé grâce cette semaine à un ancien combattant de l’armée israélienne blessé lors de la Seconde Guerre du Liban qui cultivait du cannabis, chez lui, pour son usage personnel.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked prend la parole lors d’une cérémonie à la résidence du président à Jérusalem, le 9 août 2018. (Hadas Parush / Flash90)

Plus tôt cette année, Rivlin et la ministre de la Justice Ayelet Shaked ont annoncé une initiative pour marquer le 70e anniversaire d’Israël en accordant des grâces aux prisonniers répondant à des critères spécifiques.

Dans le cadre du programme, les délinquants non violents, d’une première infraction, étaient admissibles à la grâce ou au pardon s’ils avaient purgé au moins le tiers de leur peine, s’ils avaient été victimes de mauvais traitements ou s’ils avaient fait preuve de circonstances spéciales.

De plus, pour être éligibles, les détenus doivent faire preuve de remords pour leurs infractions et participer volontairement à des programmes de réinsertion en prison.

Mardi, le bureau de Rivlin a déclaré que son bureau avait déjà accepté 70 demandes de grâce ou pardon et qu’il en avait reçu 1 400 autres.

Dans le cadre de cette initiative, les casiers judiciaires de 15 anciens et actuels soldats de l’armée israélienne ayant commis des infractions avant ou pendant leur service militaire ont été annulés.

Dans une déclaration, Rivlin a déclaré que le fait de traiter les prisonniers avec compassion et de les aider à réintégrer la société montrait le véritable caractère d’une nation. Le président a dit qu’il voulait que tout Israël « tende une main secourable » à ceux qui essaient de se réhabiliter.

« C’est une bonne chose pour nous en tant que peuple, en tant que société et pour les prisonniers individuellement », a-t-il dit.

Shaked dans un communiqué a exprimé l’espoir que ces délinquants « seraient aidés lors de leur retour dans le droit chemin ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...