Roumanie : découverte des vestiges d’un cimetière juif après des intempéries
Rechercher

Roumanie : découverte des vestiges d’un cimetière juif après des intempéries

Les plus anciennes pierres tombales du cimetière de Iasi, détruit par les alliés de nazis en 1943, remontent à 1467

Une cavité dans un ancien cimetière juif mise au jour par des précipitations, à Iasi, en Roumanie en octobre 2020. (Dan Acostioaiei via JTA)
Une cavité dans un ancien cimetière juif mise au jour par des précipitations, à Iasi, en Roumanie en octobre 2020. (Dan Acostioaiei via JTA)

JTA – De fortes pluies dans le nord-est de la Roumanie ont mis à nu une cavité souterraine remplie de pierres tombales provenant d’un cimetière juif détruit en 1943.

La grotte a été exposée la semaine dernière au parc Tatarasi dans la ville de Iasi, qui se trouve près du site où des alliés des nazis ont volé des milliers de pierres tombales de l’ancien cimetière juif de la rue Ciurchi.

L’averse a provoqué l’effondrement du plafond de la cache, exposant des fragments de dizaines de pierres tombales ornées. Les plus anciennes tombes documentées dans le cimetière datent de 1467, a écrit l’historien Adrian Cioflancc sur Facebook dimanche.

Le cimetière, qui comptait plus de 20 000 tombes, a été rasé sur ordre de Ion Antonescu, le Premier ministre roumain pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Juifs de Bucarest ont été autorisés à déplacer des milliers de corps vers un autre cimetière, mais des milliers d’autres ont été profanés. Les pierres tombales enlevées ont été utilisées comme matériau de construction sur ordre du maire de Iasi, Constantin Ifrim.

En 1941, Iasi a été le site de l’un des pogroms les plus tristement célèbres de la Shoah, au cours duquel environ 15 000 Juifs sont morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...