Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Saar compare l’attaque contre l’envoyé allemand à Ramallah et les actions étudiantes aux US

L'attaque contre Oliver Owcza et les manifestations d'étudiants sur les campus américains sont les "deux faces d'une même médaille terroriste", assure le chef de Tikva Hadasha

La voiture de l'envoyé allemand Oliver Owcza, cible d'objets lancés par une foule d'étudiants de l'université de Birzeit, en Cisjordanie, le 30 avril 2024. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisé econformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
La voiture de l'envoyé allemand Oliver Owcza, cible d'objets lancés par une foule d'étudiants de l'université de Birzeit, en Cisjordanie, le 30 avril 2024. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisé econformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’attaque de mardi contre le diplomate allemand Oliver Owcza en Cisjordanie et les manifestations d’étudiants contre Israël aux États-Unis sont toutes deux motivées par le désir « d’amener le monde occidental à abandonner Israël », a déclaré mardi le chef de Tikva Hadasha, Gideon Saar.

« Les attaques violentes des étudiants sur les campus américains et les violences contre les diplomates européens à Ramallah sont les deux faces d’une même pièce de monnaie terroriste », a-t-il écrit sur X en anglais.

« Leur objectif est le même : faire en sorte que le monde occidental abandonne Israël, qui représente ses valeurs dans la région. C’est l’engourdissement moral de l’Occident après la barbarie du 7 octobre qui permet ce spectacle scandaleux et inquiétant. »

Les étudiants juifs sont de plus en plus nombreux à dire qu’ils ne se sentent pas en sécurité sur les campus américains en raison de la multiplication des manifestations anti-Israël.

Mardi, Owcza, le représentant allemand auprès de l’Autorité palestinienne (AP), a été chassé d’un musée palestinien par une foule d’étudiants en raison du soutien de son pays à Israël.

La délégation de l’UE dans les Territoires palestiniennes a regretté qu’une réunion de diplomates européens ait été « agressivement perturbée par un groupe d’étudiants ».

Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent le consul général d’Italie Domenico Bellato quittant d’un pas pressé le Musée palestinien à Birzeit, à une dizaine de km de Ramallah, talonné par des manifestants.

« Le mouvement étudiant a refusé que ces visiteurs viennent au musée en raison de leur position sur le génocide à Gaza. C’est pour ça que nous leur avons demandé de partir », a expliqué à l’AFP Omar Kayed, un représentant étudiant.

Selon une personne présente, la foule cherchait un diplomate d’Allemagne, pays critiqué pour ses livraisons d’armes à Israël en scandant « Allemagne, Allemagne ». Une autre vidéo montre un véhicule coincé dans la foule de manifestants, certains frappant sur les vitres et jetant des objets en sa direction.

« Il y avait un séminaire de l’UE au musée aujourd’hui. A l’heure du déjeuner, une manifestation s’est formée à l’extérieur » et les diplomates présents, « dont l’Allemand, ont décidé de quitter les lieux », a déclaré à l’AFP Christian Kussler, porte-parole de la représentation allemande dans les Territoires palestiniens.

Sur X, le représentant allemand dans les Territoires palestiniens Oliver Owzca a regretté que la réunion ait été « indûment interrompue par des manifestants », ajoutant « rester engagé à travailler avec (ses) partenaires palestiniens ».

Adjacent à l’université de Birzeit, le Musée palestinien, dédié à l’histoire et la culture palestinienne, a affirmé dans un communiqué n’avoir pas su à l’avance l’identité des participants à la réunion. « Si nous avions eu la connaissance de la présence de pays non-solidaires, nous aurions refusé de louer la salle ».

Il indique avoir loué la salle à l’ambassade de Belgique, pays qui a soutenu, selon lui, « la cause palestinienne depuis le début de l’agression contre notre peuple à Gaza ».

A Ramallah, la police palestinienne a par ailleurs empêché mardi des manifestants d’atteindre la représentation du Canada, durant une manifestation contre la position d’Ottawa dans la guerre à Gaza, selon un photographe de l’AFP.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.