Israël en guerre - Jour 290

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt. Noam Ben Mucha, 20 ans : Un héros qui a repoussé l’invasion de Kissufim

Un soldat Golani tué en combattant les terroristes du Hamas, à l'avant-poste militaire de Kissufim, le 7 octobre 2023

Le sergent Ilay Noam Ben Mucha, tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Kissfuim le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Le sergent Ilay Noam Ben Mucha, tué en combattant les terroristes du Hamas à l'avant-poste militaire de Kissfuim le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Le sergent Ilay Noam Ben Mucha, 20 ans, de la brigade Golani et originaire d’Ashdod, a été tué en combattant les terroristes palestiniens du Hamas à l’avant-poste militaire de Kissufim, le 7 octobre.

Lui et son compagnon d’armes, le sergent David Mittelman, ont été tués à l’entrée de la base, laissant aux autres soldats un temps crucial pour se rassembler et charger leurs armes.

Sa sœur Bar, a déclaré à un site d’information local que Noam avait d’abord couru pour s’assurer que les soldats observateurs de la base se trouvaient en lieu sûr, puis avait récupéré deux armes et s’était rendu à l’entrée de la base, « où lui et un autre soldat ont affronté cinquante terroristes pendant vingt minutes jusqu’à ce qu’il soit tué, ce qui a permis aux autres soldats de se préparer, et de sauver de nombreuses vies. Mon frère était un héros ! »

Noam a été enterré le 12 octobre à Ashdod. Il laisse derrière lui ses parents, Fani et Shaï, et ses frères et sœurs aînés, Amir, Eden et Bar.

« Tu étais un véritable trésor, un doux cadeau que nous avons reçu de Dieu pour un temps limité. Le meilleur frère et le meilleur oncle que j’aurais pu demander ! », a écrit son frère Amir sur Facebook.

« Je n’arrive pas à croire que c’est fini, je n’arrive surtout pas à accepter la nouvelle amère », a poursuivi Amir.

« Je ne peux pas croire que nous n’aurons plus de conversations, je ne peux pas croire que je n’entendrai plus parler de tous les rêves que tu veux accomplir. Tu étais un véritable ange, et tu resteras à jamais mon ange. Je t’aime mon Noam, tu es un vrai héros ! »

Sa petite amie, Inbar Biton, a écrit en ligne que le couple s’était rencontré alors qu’il travaillait comme serveur dans la même salle d’événements, « et dès le premier instant, je suis tombée amoureuse de son sourire et de sa joie ».

« Partout où il allait, les gens le remarquaient et tombaient immédiatement sous son charme », a-t-elle ajouté.

« Il était celui qui apportait le plus de soutien et de tolérance. Il s’assurait toujours que les choses allaient bien pour moi et que j’étais heureuse. Lors des dîners du vendredi soir, il apportait toujours toutes les salades qu’il savait que j’aimais le plus et s’assurait que j’avais quelque chose à manger. Lorsque j’ai ouvert mon entreprise, il a pris son salaire et me l’a donné, sans que je le demande ou que je dise que j’en avais besoin, juste pour que je puisse réaliser mon rêve sans pression. Il était tout pour moi. Il était mon plus grand amour et mon meilleur ami. Une épaule qui me soutenait et un partenaire pour la vie. »

Dans une interview, sa mère, Fani, a décrit ses derniers instants et leur dernière rencontre.

« Il a pris l’initiative, il a couru jusqu’à la réserve d’armes, a pris deux mitrailleuses, a couru avec elles, les a apportées à son camarade, et tous deux se sont battus avec bravoure jusqu’à leur dernière goutte de sang », a déclaré sa mère, Fani, à la Douzième chaîne.

Fani a indiqué qu’elle avait vu Noam pour la dernière fois le vendredi, quelques heures avant qu’il ne soit tué, alors qu’elle lui avait apporté de la nourriture à sa base pour le Shabbat.

« Je l’ai vu et j’étais si fière de lui que je lui ai dit ‘Noam, je suis si fière de ce que tu es devenu’. Puis il m’a serrée dans ses bras, et c’était comme s’il me disait au revoir. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.