Rechercher

Sinaï : 2 jeunes Israéliens tués et 5 autres blessés dans un accident de voiture

Les sept jeunes touristes rentraient de vacances lorsque leur taxi s'est retourné ; selon l'une des victimes, le conducteur a tenté de dépasser un autre véhicule à vive allure

Des touristes israéliens blessés dans un accident de voiture sont évacués de la péninsule égyptienne du Sinaï vers Israël au passage de Taba, le 28 juillet 2022. (Crédit : Flash90)
Des touristes israéliens blessés dans un accident de voiture sont évacués de la péninsule égyptienne du Sinaï vers Israël au passage de Taba, le 28 juillet 2022. (Crédit : Flash90)

Deux jeunes Israéliens ont été tués et cinq autres ont été blessés jeudi dans un accident de la route dans la péninsule égyptienne du Sinaï, au niveau de la frontière avec Israël.

Les sept victimes, qui, selon les médias israéliens, étaient toutes des moniteurs dans un internat de Jérusalem, revenaient d’un séjour à la plage et se trouvaient à quelques minutes de la frontière lorsque le taxi qui les transportait a percuté un second véhicule.

Les victimes ont été identifiées comme étant Yuval Keshet, 24 ans, de Haïfa, et Moshe Matan Luzon, 25 ans, de Petah Tikva.

« Une terrible tragédie s’est abattue sur nous », a écrit le personnel de l’internat Boyer dans un message adressé aux élèves et aux parents. « Nous avons perdu des êtres chers. »

Le ministère des Affaires étrangères a initialement déclaré que deux des sept victimes étaient dans un état critique. Leur décès a finalement été prononcé en Égypte. Les cinq blessés ont d’abord été transférés dans un centre hospitalier local avant d’être conduits à la frontière, puis à l’hôpital Yoseftal d’Eilat.

Des hélicoptères de l’armée israélienne ont d’abord été envoyés pour aider à transporter les blessés vers des hôpitaux en Israël. Selon les médias israéliens, le Caire n’a pas autorisé les hélicoptères à atterrir en Égypte, ce qui a retardé de plusieurs heures le rapatriement des Israéliens.

Moshe Matan Luzon, à gauche, et Yuval Keshet. (Crédit : Réseaux sociaux)

Ils ont été transportés au poste frontière et remis aux autorités. La Douzième chaîne a rapporté que les Égyptiens avaient initialement donné la permission aux hélicoptères d’atterrir en Égypte, avant de revenir sur leur décision.

L’accident a eu lieu dans la région de Nuweiba, dans le Sinaï, à 20 minutes de route du poste frontière avec Israël.

Le père de l’une des blessés a déclaré à la chaîne publique israélienne Kan qu’il avait réussi à parler avec sa fille, qui lui a dit que le groupe se dirigeait vers le poste frontière de Taba lorsque l’accident s’est produit, et qu’elle tenait le conducteur responsable de l’accident.

« Le conducteur roulait à toute vitesse, a dépassé un véhicule et a percuté une voiture venant en sens inverse », a-t-il déclaré à Kan, citant sa fille.

« La vie de ma fille m’a été donnée en cadeau », a-t-il déclaré, soulagé qu’elle ait survécu.

En 2006, 12 Israéliens ont été tués et de nombreux autres blessés dans un accident de la route dans le Sinaï. Certaines familles des victimes ont affirmé qu’il s’agissait d’une attaque terroriste et que le conducteur avait délibérément « crashé » son propre véhicule.

Au début du mois, 23 personnes ont été tuées lorsqu’un bus empli de passagers a percuté un camion-remorque en stationnement sur une aire d’autoroute du sud de l’Égypte.

Les accidents de la circulation tuent des milliers de personnes chaque année en Égypte, où le bilan en matière de sécurité des transports est médiocre. Les accidents sont principalement causés par des excès de vitesse, une conduite imprudente, des routes en mauvais état et une mauvaise application du code de la route.

En janvier, au moins 16 personnes ont été tuées et 18 autres blessées lorsqu’un minibus est entré en collision avec un bus de transport public dans la péninsule du Sinaï. En avril de l’année dernière, un bus s’est renversé en essayant de dépasser un camion sur une autoroute de la province d’Assiut, dans le sud du pays, faisant au moins 21 morts et trois blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...