Rechercher

Six camarades du soldat décédé étaient aussi déshydratés pendant l’exercice – média

"Nous nous sommes sentis déshydratés avant même que l'exercice ne commence", a déclaré un soldat ; le père du défunt espère une enquête "complète"

Des amis et des membres de la famille portant le cercueil du soldat Hillel Ofan lors de ses funérailles au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 15 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)
Des amis et des membres de la famille portant le cercueil du soldat Hillel Ofan lors de ses funérailles au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 15 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Au moins six soldats qui s’entraînaient avec un soldat décédé au cours d’un exercice cette semaine en pleine vague de chaleur ont également souffert de déshydratation et certains ont dû recevoir des soins, selon un reportage diffusé mardi.

Les parents du caporal Hillel Nehemiah Ofan ont exprimé l’espoir que l’enquête militaire sur l’exercice d’entraînement qui a entraîné sa mort tôt lundi sera approfondie et se concentrera sur une « solution globale » plutôt que sur la recherche d’un bouc émissaire sur lequel rejeter la faute.

Ofan, 20 ans, qui servait dans l’unité de génie militaire de combat Yahalom, s’est effondré lors d’un exercice au cours duquel les soldats ont été amenés à ramper sur le sol sur environ 300 mètres pendant la nuit. L’incident s’est produit dans une forêt près de la ville centrale d’Elad, a déclaré l’armée, et l’enquête préliminaire a conclu à un coup de chaleur et à une déshydratation. Selon certaines sources, il aura fallu 30 minutes aux commandants pour s’apercevoir qu’Ofan s’était effondré et commencer à lui prodiguer les premiers soins.

Bien qu’Ofan soit décédé entre 4h et 5h du matin, les températures dans la zone étaient très élevées même pendant la nuit. Les données météorologiques officielles montrent que les soldats auraient opéré dans une chaleur de 29°C, avec un taux d’humidité proche de 80 %.

Selon d’autres soldats de l’unité qui ont parlé à la Douzième chaîne, plusieurs troupes étaient épuisées avant même le début de l’exercice, après une journée au cours de laquelle le climatiseur de leur tente était tombé en panne.

« Ofan n’a pas été le seul à se déshydrater, il y en a eu six autres, dont certains se sont évanouis et ont dû être soignés », a déclaré un soldat à la chaîne.

Le soldat Hillel Nehemiah Ofen, décédé lors d’un entraînement près de la ville centrale d’Elad le 14 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Toute la journée, l’air conditionné n’a pas fonctionné. Nous étions déshydratés avant même le début de l’exercice – nous n’avons pas pu nous reposer. Nous sommes vraiment désorientés, nous avons l’impression de ne pas pouvoir faire confiance au système », a déclaré le soldat sous couvert d’anonymat.

Les températures sont élevées dans tout le pays depuis samedi, et bien que la vague de chaleur ait légèrement diminué depuis lundi, les températures sont toujours supérieures à la normale.

À la suite de ce drame, le chef du Commandement des Forces terrestres de l’armée israélienne, le général de division Tamir Yadaï, a ordonné l’arrêt de tous les exercices d’entraînement jusqu’à mercredi à 5h du matin.

Yadaï a ensuite ordonné la création d’un groupe d’experts pour enquêter sur les circonstances de l’incident, nommant le colonel Elad Efrati, le commandant de la 679e brigade des Corps Blindé Mécanisé de réserve « Yiftah », pour diriger l’enquête.

Des amis et des membres de la famille assistant aux funérailles du soldat Hillel Ofan au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 15 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Lors des funérailles d’Ofan, mardi, le commandant de son unité a promis que l’incident « continuera d’être examiné de manière professionnelle ».

Le père d’Ofan, Boaz, a déclaré aux journalistes que la famille était actuellement plus dans le chagrin que préoccupée par l’enquête. Il a toutefois exprimé l’espoir « qu’ils régleront ce qui doit l’être et qu’ils n’enquêteront pas pour rejeter la faute sur les personnes de rang inférieur ». « C’est ce qu’il y a de plus facile à faire, mais ça ne résoudra rien. »

Il a ajouté qu’une « solution globale » était nécessaire.

Les parents du soldat Hillel Ofan assistant à ses funérailles au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 15 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Ofan, originaire de l’implantation de Carmei Tzur en Cisjordanie, a été promu au grade de caporal à titre posthume.

La police militaire a ouvert une enquête. « À la fin de l’enquête, les conclusions seront transmises au bureau du procureur militaire pour évaluation », a déclaré Tsahal.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.