Sous-marins : La police refuse la publication de détails sur le témoin de l’accusation
Rechercher

Sous-marins : La police refuse la publication de détails sur le témoin de l’accusation

La publication d’éléments supplémentaires sur l’affaire "a le potentiel de nuire sérieusement à l’enquête en cours," selon le tribunal

Miki Ganor devant la cour des magistrats de Rishon Lezion, le 10 juillet 2017. (Crédit : Moti Kimchi/Pool)
Miki Ganor devant la cour des magistrats de Rishon Lezion, le 10 juillet 2017. (Crédit : Moti Kimchi/Pool)

Le Tribunal de Rishon Lezion a accepté mardi une demande de la police d’interdire la publication de tous les détails liés au témoignage d’un suspect qui est devenu témoin de l’accusation après avoir été arrêté dans le cadre de l’enquête en cours sur l’achat de navires militaires à l’Allemagne.

Le 21 Juillet, Miki Ganor, un ancien employé de l’entreprise allemande de construction de sous-marins ThyssenKryupp, a signé un accord pour devenir témoin de l’accusation dans ce que les analystes décrivent comme un développement majeur de l’affaire de corruption qui pourrait conduire à la mise en examen de plusieurs hauts responsables publics.

A la suite de la publication de détails du témoignage de Ganor, le tribunal a statué pour imposer une ordonnance de non-publication d’autres éventuelles informations jusqu’au 17 septembre.

« L’interdiction concerne tous les détails de l’enquête liés ou inclus dans le témoignage du témoin de l’accusation ou des procédures qui ont eu lieu avant qu’il ne signe l’accord pour devenir témoin de l’accusation », a déclaré la police dans un communiqué.

Il a été annoncé hier que le témoignage de Ganor incluait des allégations affirmant que David Shimron, cousin et avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, devait recevoir 20 % de la commission de Ganor, une somme qui s’élevait à 45 millions de dollars pour le témoin de l’accusation.

Le juge Einat Ron a écrit dans l’interdiction que la publication d’éléments supplémentaires sur l’affaire « a le potentiel de nuire sérieusement à l’enquête en cours ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...