Tel Aviv-Jaffa, première ville dans le monde à bâtir des « routes intelligentes »?
Rechercher

Tel Aviv-Jaffa, première ville dans le monde à bâtir des « routes intelligentes »?

La ville lance un projet-pilote futuriste dans lequel les bornes de recharge disparaîtront - un bus sera alimenté en électricité depuis un réseau souterrain et en se déplaçant

Photo d'illustration : Un bus électrique circule sur une route intelligente d'Electreon, en se rechargeant en se déplaçant (Capture d'écran : ElectReon)
Photo d'illustration : Un bus électrique circule sur une route intelligente d'Electreon, en se rechargeant en se déplaçant (Capture d'écran : ElectReon)

La municipalité de Tel Aviv-Jaffa a annoncé lundi qu’elle était sur le point de devenir la première ville, dans le monde, à développer des routes « intelligentes » qui pourront recharger les véhicules électriques en énergie alors qu’elles circulent – un projet-pilote qui servira d’essai pour un système de transport public électrique.

Cette initiative de Tel Aviv, la première en son genre, qui doit commencer d’ici deux mois, prévoit la mise en place d’un tronçon de recharge de 600 mètres qui sera construit sous l’itinéraire suivi par le bus – d’environ deux kilomètres – reliant la gare de l’université de Tel Aviv et le Terminal Klatzkin, à Ramat Aviv. C’est un bus électrique, doté d’une batterie spéciale, qui pourra ainsi être alimenté en énergie, a fait savoir la ville.

Cette technologie a été développée par une compagnie israélienne, ElectReon, dont le siège se trouve au moshav de Beit Yannai, dans le nord du pays.

En Suède, ElectReon a d’ores et déjà installé un tronçon électrique de 1,6 kilomètre qui est utilisé par un bus et par un fourgon sur un parcours situé entre l’aéroport et le centre-ville de Visby, sur l’île de Gotland – soit une distance de 4,1 kilomètres.

A la fin de l’année, la firme devrait également mettre en place le premier système électrique routier sans fil en Allemagne, à Karlsruhe, dans le sud-ouest du pays.

La pose des câbles souterrains d’ElectReon sur une route existante qui permettra de recharger les véhicules électriques alors qu’ils se déplacent (Crédit : Municipalité de Tel Aviv/Jaffa)

Si le projet-pilote de Tel Aviv réussit, d’autres routes seront équipées de cette technologie souterraine, ce qui fera de Tel Aviv-Jaffa la toute première ville dans le monde à utiliser largement ce système. La municipalité a dit examiner l’ajout d’autres formes de transports sur ces routes électriques, qu’il s’agisse de camions de livraison ou de véhicules privés et autonomes.

Visant à réduire la pollution de l’air, la route électrique se débarrasse ainsi de la nécessité de se doter de bornes de recharge. Selon le site internet d’ElectReon, un système de bobines en cuivre est installé sous l’asphalte pour transférer l’énergie du réseau électrique à la route et pour gérer le contact avec les véhicules qui s’approchent. Des récepteurs sont installés dans le véhicule, sur le sol, pour transmettre l’énergie directement au moteur et à la batterie. La communication avec toutes les unités de gestion et avec tous les véhicules répertoriés s’effectue via la technologie du cloud.

Le système permet également de placer des batteries plus petites sur les bus électriques, laissant ainsi davantage d’espace aux passagers, et il a l’avantage d’utiliser les routes existantes et de gagner du temps, les véhicules n’ayant plus besoin de s’arrêter pour une recharge ou pour faire le plein.

« La construction de routes électriques à Tel Aviv-Jaffa aura un impact majeur », a noté un communiqué municipal, « depuis l’amélioration de la qualité de l’air au profit des résidents et des visiteurs, jusqu’à la présentation au monde d’une solution avancée de transport qui permettra à l’Etat d’Israël de devenir leader global dans le secteur ».

Ron Huldai, maire de Tel Aviv-Jaffa, a dit que « nous oeuvrons en permanence à réduire la pollution de l’air dans la ville et notre plan stratégique d’action pour nous préparer au changement climatique a placé la lutte contre la pollution à la tête des priorités de notre agenda environnemental. Si ce plan réussit, nous évaluerons – en concertation avec le ministère des Transports – son extension à d’autres secteurs de la ville ».

Oren Ezer, directeur-général et co-fondateur d’ElectReon, a confié que « c’est une avancée très importante dans la mise en oeuvre de la technologie routière électrique et nous sommes très heureux de voir que la première route publique électrifiée sera établie à Tel Aviv – leader global dans le secteur de l’innovation et du transport intelligent ».

Les câbles souterrains d’ElectReon sont invisibles sous l’asphalte (Crédit : Municipalité de Tel Aviv/Jaffa)

Dans une autre tentative visant à faire baisser la pollution de l’air, Huldai et la ministre de la Protection environnementale, Gila Gamliel, ont convenu au mois d’août de transformer la ville en Zone d’émissions faibles.

Au cours d’une première phase et selon les estimations, 40 000 véhicules diesel (non-privés) seront interdits de circulation à moins d’être dotés de filtres dont le ministère de l’Environnement subventionnera l’installation, avait indiqué un communiqué émis à ce moment-là.

Plus tard, les restrictions seront renforcées dans différents secteurs de la ville pour permettre de conserver à l’écart, à ces endroits-là, près de deux millions de véhicules qui ne répondent pas aux normes européennes sur la pollution. Londres a d’ores et déjà mis en place un tel système.

Dans une troisième phase plus lointaine, certains secteurs n’accueilleront que les véhicules électriques.

Les transports utilisant les énergies fossiles sont considérés comme une cause majeure de changement climatique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...