Tel Aviv : les « hôtels capsules » pour les voyageurs soucieux de leur budget
Rechercher

Tel Aviv : les « hôtels capsules » pour les voyageurs soucieux de leur budget

L'hôtel Spot a introduit les premières chambres-capsules sur le marché local, offrant des tentes et des espaces étroits mais stylés

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les tentes au second étage de l'hôtel Spot (Autorisation / hôtel Spot)
Les tentes au second étage de l'hôtel Spot (Autorisation / hôtel Spot)

PORT de TEL AVIV – Caché derrière une boulangerie Aboulafia et un magasin chic de design de cuisines se trouve l’hôtel Spot – dernière-né de l’industrie du tourisme à Tel Aviv, et premier « hôtel capsule » du pays.

Le concept a été développé au Japon – et en particulier, ce concept de pièces extrêmement étroites et offrant un logement peu cher, basique et néanmoins confortable aux clients réticents à l’idée de payer une chambre dans un hôtel plus conventionnel. L’établissement – qui se qualifie aussi « d’hôtel capsule » – a repris l’idée et lui a donné une saveur méditerranéenne.

« C’est très stylé et vous y trouverez tout ce qui est nécessaire – mais pas plus », commente Naama Shviki, gestionnaire de la commercialisation et des ventes.

L’établissement de 90 chambres présente plusieurs sortes d’hébergement, notamment des chambres d’hôtel standard avec des lits superposés et salle de bain, des chambres cozy pour deux personnes, des pièces familiales avec un appartement pour les parents et des lits ouverts pour les enfants ainsi que des kitchenettes petites mais fonctionnelles, mais aussi des « capsules » permettant d’héberger une personne avec un lit jumeau et des toilettes et salles de bains partagées.

Une chambre « capsule » à l’hôtel Sport (Autorisation : Hôtel Spot)

La plaisanterie circulant dans les bureaux de l’hôtel Spot est que les couples qui résident dans les capsules développent une complicité qu’ils n’avaient jamais eu jusque là… ou qu’ils demandent le divorce.

Mais si les « pièces capsules » sont en effet étroites, elles n’effraieront pas pour autant les claustrophobes grâce à la climatisation et aux fenêtre installées près du plafond, qui donnent vers le hall – pour plus d’intimité.

Ce sont les décorations et l’agencement de ces chambres, petites mais contemporaines, qui font la différence avec des écrans plats sur les murs, un carrelage élégant dans les toilettes et sur le sol, et des murs bleus et gris.

Trente tentes sont aussi installées au second étage, une zone de camping indoor qui offre un autre type d’hébergement peu onéreux. Ce ne sont pas des tentes glamping – de camping glamour – mais elles sont une option d’hébergement peu chère et confortable lors d’un séjour à Tel Aviv. Il y a 24 tentes pour les couples et six avec des lits superposés, toutes dotées de la climatisation et aussi de la télévision.

Les prix varient de 20 à 68 dollars la nuit pour des tentes, de 25 à 35 dollars pour les dortoirs en fonction de la taille de la pièce et de 45 dollars pour une chambre « capsule » à un lit, allant jusqu’à 145 dollars pour les chambres doubles et de la galerie.

Les réservations affluent déjà, explique Shviki, particulièrement alors que la chaleur revient. « Ça va être une semaine de fête dans cette ville », ajoute-t-elle.

Au mois de mai, Tel Aviv va accueillir l’Eurovision grâce à la victoire de Netta Barzilai lors de l’édition 2018 du concours, et la Gay Pride aura lieu au mois de juin.

L’hôtel appartient à Shlomo Elia et à Rami Ohana et c’est le deuxième établissement touristique de Shlomo Elia Investments – après l’hôtel de The Post à Jérusalem, construit au-dessus de la poste historique de la ville. La compagnie est également propriétaire de l’Eden Inn à Zichron Yaakov.

Comme l’hôtel de The Post où Shviki a passé presque deux ans, l’hôtel Spot compte sur les services offerts par l’établissement en supplément -les salles de détente spacieuses, les petits-déjeuners simples et complets de shakshouka, le pain et la salade compris dans le prix à la nuit et une grande terrasse qui surplombe le fleuve Yarkon qui s’écoule jusqu’au port, ainsi qu’un salon tout confort.

Les lignes claires et le bon éclairage des chambres – dortoirs à l’hôtel de la Poste (Autorisation : Hôtel de la Poste)

Le café qui servira le petit-déjeuner offrira également des sandwiches simples pour le déjeuner et sera ouvert au public en général. Il se transformera en bar dans la soirée.

Mais les clients auront également accès, s’il le désirent, à une cuisine commune à l’étage principal, avec une pièce pour stocker et préparer les produits alimentaires. Des locations de vélo et des visites guidées de la ville seront aussi proposées.

« Tout a été pensé en termes de valeur ajoutée, de partage et de communauté », dit Shviki. Et de logement abordable à Tel Aviv – une ville chère à visiter.

« Nous, nous disons : dépensez l’argent pour votre voyage et non pour votre chambre », ajoute-t-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...