Tirs de soldats sur une voiture fonçant sur eux en Cisjordanie
Rechercher

Tirs de soldats sur une voiture fonçant sur eux en Cisjordanie

Selon l'armée, il n'y a pas eu de victimes dans cet incident survenu à proximité de Telkarem. Les suspects, arrêtés, vont être interrogés

Soldats israéliens en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne/Flash90)
Soldats israéliens en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne/Flash90)

Les soldats ont ouvert le feu sur une voiture qui les avait pris pour cible, fonçant dans leur direction, au cours d’une opération en Cisjordanie dans la matinée de vendredi, a fait savoir l’armée israélienne dans un communiqué.

Les forces de sécurité menaient une opération dans le camp de réfugiés de Nur Shams, à proximité de la municipalité de Tulkarem, lorsque le véhicule a accéléré dans leur direction, ont ajouté les militaires.

« En réponse, les forces ont ouvert le feu sur la voiture qui s’est alors arrêtée », ont-ils poursuivi.

Il n’y a pas eu de blessures dans l’incident. Les suspects ont été emmenés pour subir un interrogatoire, a noté l’armée.

Une enquête a par ailleurs été ouverte.

La Dixième chaîne a publié des photos sur Twitter montrant le véhicule présumé impliqué dans l’incident, avec des trous laissés par les balles dans son pare-brise, derrière lequel trônait une plaque d’immatriculation israélienne.

Les Palestiniens ont commis de nombreuses attaques à la voiture-bélier contre des soldats et des civils israéliens. Au mois de mars, deux militaires avaient été tués et deux autres grièvement blessés lorsqu’un conducteur palestinien avait projeté contre eux son véhicule aux abords de l’implantation de Mevo Dotan, dans le nord de la Cisjordanie.

Cet incident survenu dimanche coïncide avec une période de tensions accrues après plusieurs semaines d’affrontements meurtriers à la frontière d’Israël avec Gaza.

Vendredi, quatre Palestiniens auraient été tués – dont un adolescent – lorsque approximativement 10 000 personnes ont participé à des manifestations massives sur la frontière avec la bande de Gaza, vendredi après midi, pour la onzième semaine consécutive.

Selon l’armée, les manifestants ont jeté des grenades, des explosifs improvisés et des pierres sur les soldats. Ils ont brûlé des pneus et lancé des douzaines de ballons et de cerfs-volants incendiaires sur le territoire israélien, donnant le départ à un certain nombre de feux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...