Tour de France : Chris Froome ne se sent « pas encore fini »
Rechercher

Tour de France : Chris Froome ne se sent « pas encore fini »

Grièvement blessé en juin 2019, le coureur d'Israël Start-Up Nation n'a plus gagné de course depuis le Giro 2018, son septième et dernier succès dans un grand tour

Le cycliste britannique Chris Froome à l'entrainement en Californie sous le maillot Israel Start-Up Nation. (Crédit : Velo Images)
Le cycliste britannique Chris Froome à l'entrainement en Californie sous le maillot Israel Start-Up Nation. (Crédit : Velo Images)

« Je ne me sens pas encore fini », a estimé lundi le Britannique Chris Froome qui tente de retrouver à 35 ans son niveau passé de quadruple vainqueur du Tour de France alors qu’il vient de rejoindre la formation Israël Start-Up Nation.

« L’âge est un état d’esprit », a déclaré le Britannique lors d’une conférence de presse virtuelle en soulignant les changements intervenus dans la nutrition et l’entraînement et en prenant l’exemple de l’Espagnol Alejandro Valverde, champion du monde en 2018 à l’âge de 38 ans et toujours présent dans le peloton en 2021.

Grièvement blessé en juin 2019, Froome n’a plus gagné de course depuis le Giro 2018, son septième et dernier succès dans un grand tour.

« Je veux continuer à courir, a-t-il annoncé. Le plus simple aurait été d’arrêter après ma chute mais je ne voulais pas quitter le vélo comme ça. Dès que j’ai su que j’étais en mesure de me rétablir complètement, la décision c’était une décision simple à prendre. J’ai quatre victoires sur le Tour et je suis très motivé pour une cinquième. »

Le cycliste britannique Chris Froome à l’entrainement sous le maillot Israel Start-Up Nation. (Crédit : Velo Images)

Un programme en suspens

Absent du stage de sa nouvelle équipe à Gerone (Espagne), le Britannique continue à travailler et prépare la saison en Californie où il fait « de la rééducation trois à quatre fois par semaine dans un centre » spécialisé de Santa Monica. Mais il n’a pas précisé les détails de son programme de compétitions, en suspens du fait « surtout de l’incertitude sur la tenue des courses et des restrictions ».

L’année passée, Froome avait été tenu à l’écart du Tour par son ancienne formation (Ineos). Il avait joué ensuite un rôle d’équipier dans la Vuelta conclue par une anonyme 98e place.

« Je sentais que je n’avais pas encore retrouvé mon niveau », a reconnu l’Anglais en revenant sur la saison passée. « J’avais aussi des problèmes à un genou à cause des vis qui provoquaient de l’irritation. Elles m’ont été retirées après la Vuelta. Je travaille aussi sur des muscles importants, comme les quadriceps, qui sont importants pour un coureur cycliste. J’ai maintenant le sentiment d’être beaucoup plus près de mon ancien niveau. »

Professionnel depuis 2007 et présent au plus haut niveau mondial depuis 2010, Froome est l’un des sept coureurs de l’histoire à avoir gagné les trois grands tours (Giro, Tour, Vuelta), le deuxième dans le peloton 2021 avec l’Italien Vincenzo Nibali.

En juillet dernier, Israël SN a annoncé son recrutement « jusqu’à la fin de sa carrière », sans préciser la durée du contrat.

La formation israélienne, intégrée dans la première division mondiale en 2020 et donc qualifiée automatiquement pour les plus grandes courses, a également enrôlé cette année le Canadien Michael Woods et le Belge Sep Vanmarcke (Education First), que Froome devrait retrouver à ses côtés le 26 juin au départ du Tour de France à Brest.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...