Trump dénonce de nouveau « l’horrible » accord sur le nucléaire iranien
Rechercher

Trump dénonce de nouveau « l’horrible » accord sur le nucléaire iranien

"Ce qu'a fait Israël aujourd'hui avec la conférence de presse est la bonne chose", a déclaré le président américain

Donald Trump lève le pouce alors qu'il se dirige vers Marine avant de quitter l'aile sud de la Maison Blanche à  Washington, le 16 février 2018, alors qu'il part en Floride pour le week-end  (Crédit : AFP/Saul Loeb)
Donald Trump lève le pouce alors qu'il se dirige vers Marine avant de quitter l'aile sud de la Maison Blanche à Washington, le 16 février 2018, alors qu'il part en Floride pour le week-end (Crédit : AFP/Saul Loeb)

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois dénoncé lundi « l’horrible » accord sur le nucléaire iranien à l’approche de sa décision, très attendue, sur le devenir de ce texte négocié par son prédécesseur Barack Obama.

« Dans sept ans, cet accord aura expiré et l’Iran pourra développer des armes nucléaires », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse commune avec le président nigérian Muhammadu Buhari. « Ce n’est pas acceptable, sept ans c’est demain », a-t-il martelé.

« C’est un accord qui n’a pas été approuvé par beaucoup de monde et c’est un accord horrible pour les Etats-Unis », a-t-il encore déclaré.

Interrogé sur les propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a affirmé que son pays disposait de nouvelles « preuves concluantes » d’un programme secret iranien pour se doter de l’arme nucléaire, M. Trump est resté évasif.

« Ce qu’a fait Israël aujourd’hui avec la conférence de presse est la bonne chose », a-t-il simplement répondu, sans entrer dans les détails.

« Ces faits sont en accord avec ce que les Etats-Unis savent depuis longtemps: l’Iran a un solide programme d’armes nucléaires clandestin qu’il a essayé, en vain, de cacher au monde et à son propre peuple », a cependant indiqué la Maison Blanche dans un communiqué publié dans la soirée.

M. Trump menace depuis des mois de sortir les Etats-Unis de cet accord qu’il juge mauvais et les craintes sont grandes parmi les partisans de l’accord –notamment l’Union européenne– qu’il ne passe à l’acte à l’expiration le 12 mai de l’ultimatum qu’il a donné aux Européens pour obtenir des concessions iraniennes, ce à quoi Téhéran s’oppose.

« Je ne vous dirai pas la décision que je vais prendre mais le 12 (mai) ou avant, nous prendrons une décision », s’est-il borné à affirmer.

M. Trump a aussi balayé les inquiétudes exprimées par des experts sur le signal négatif que pourrait envoyer l’abandon d’un accord nucléaire avec l’Iran à quelques jours d’un sommet destiné à convaincre la Corée du Nord de renoncer à ses armes atomiques. « Non, je pense que cela envoie le bon signal », a lancé le président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...