Trump dépeint ses adversaires démocrates en alliés du régime iranien
Rechercher

Trump dépeint ses adversaires démocrates en alliés du régime iranien

Le photomontage d'un internaute retweeté par le président américain montre Nancy Pelosi avec un tchador bleu et Chuck Schumer en turban rappelant celui du président iranien

Le président américain Donald Trump lors d'une réunion de l'ONU sur la liberté de religion, en marge de l'Assemblée générale, le 23 septembre 2019. (Crédit : SAUL LOEB / AFP)
Le président américain Donald Trump lors d'une réunion de l'ONU sur la liberté de religion, en marge de l'Assemblée générale, le 23 septembre 2019. (Crédit : SAUL LOEB / AFP)

Donald Trump s’en est pris lundi à ses adversaires démocrates, les taxant de complaisance à l’égard du régime iranien et partageant sur Twitter un photomontage de deux chefs de file de l’opposition coiffés d’un turban et d’un tchador.

Sur ce photomontage publié par un internaute et retweeté lundi matin par le président américain à ses plus de 70 millions d’abonnés, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, porte un tchador bleu, un voile couvrant sa tête et ses épaules.

Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat, porte lui un turban rappelant notamment celui du président iranien Hassan Rouhani.

Avec le drapeau iranien en arrière-plan et les mots « Démocrates 2020 » en bas de la photo, le montage vise à dénoncer un supposé soutien de l’opposition américaine au régime islamique.

Les démocrates, Nancy Pelosi en tête, avaient critiqué l’élimination le 3 janvier, sur ordre de Donald Trump, de l’Iranien Qassem Soleimani, qui avait entraîné une réplique iranienne et fait craindre un conflit ouvert entre les deux pays.

La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, avait ensuite voté une résolution pour brider l’action militaire de M. Trump contre Téhéran.

Le milliardaire a assuré qu’une menace « imminente » justifiait de tuer le général iranien.

Après avoir retweeté la photo factice, il s’en est à nouveau pris à l’opposition, sans cacher son agacement.

« Les démocrates et les (médias) Fake News essaient de faire du terroriste Soleimani un gars merveilleux, seulement parce que j’ai fait ce qui aurait dû être fait depuis 20 ans », écrit l’ex-homme d’affaires new-yorkais.

« Tout ce que je fais, que ce soit sur l’économie, l’armée, ou autre, sera décrié par la gauche radicale, les démocrates qui ne font rien ».

Le président américain a multiplié ces derniers jours les tweets sur l’Iran – en anglais et en farsi – assurant la population de son soutien et exhortant le régime à ne « pas tuer (ses) manifestants ».

La vague d’indignation est forte dans le pays depuis que le régime a reconnu avoir abattu « par erreur » un avion civil transportant de nombreux Iraniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...