Trump et Sissi organiseront « très bientôt » un sommet sur la paix
Rechercher

Trump et Sissi organiseront « très bientôt » un sommet sur la paix

Les Saoudiens pourraient également être présents, ce qui marquerait un changement majeur dans la politique de ce puissant royaume du Golfe

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le président américain Donald Trump, à droite, et le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi à Riyad, Arabie saoudite, le 21 mai 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Donald Trump, à droite, et le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi à Riyad, Arabie saoudite, le 21 mai 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le président américain Donald Trump et le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi ont convenu dimanche pendant leur rencontre à Ryad d’organiser « très bientôt » un sommet sur la paix afin de dessiner une feuille de route pour les négociations entre les Israéliens et les Palestiniens, ont fait savoir les médias arabes.

Le sommet, selon un article paru lundi dans le quotidien libanais al-Akhbar, aurait lieu à Washington ou dans la ville touristique égyptienne de Sharm el-Sheikh. Il accueillerait le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et un représentant jordanien.

Des sources proches de la diplomatie égyptienne auraient affirmé que les Saoudiens avaient exprimé leur « intérêt » à l’idée de participer « directement » dans les négociations même si aucun accord à ce sujet n’a été conclu dimanche.

Si Ryad devait participer, cela représenterait un changement majeur dans la politique saoudienne, le puissant royaume du Golfe n’ayant jamais pris place à la table des négociations aux côtés des Israéliens et des Palestiniens.

Le président américain Donald Trump, le roi Salman bin Abdulaziz al-Saud d'Arabie saoudite, le roi de Jordanie Abdallah II, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et d'autres responsables prennent la pose pour une photo durant le sommet entre les Etats-Unis et le monde musulman au centre de conférences du roi Abdulaziz à Riyadh, le 21 mai 2017 (Crédit : Mandel NGAN/AFP)
Le président américain Donald Trump, le roi Salman bin Abdulaziz al-Saud d’Arabie saoudite, le roi de Jordanie Abdallah II, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et d’autres responsables prennent la pose pour une photo durant le sommet entre les Etats-Unis et le monde musulman au Centre de conférences du roi Abdulaziz à Riyadh, le 21 mai 2017 (Crédit : Mandel NGAN/AFP)

Alors que Trump visitait Ryad samedi, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a expliqué que son royaume « est prêt à travailler aux côtés des Etats-Unis afin d’amener la paix entre les Israéliens et les Palestiniens et les Israéliens et les Arabes ».

Les arrangements pour le sommet seraient, selon des informations, finalisées par téléphone à l’issue du voyage que Trump effectue en Israël lundi et mardi. Le sommet de paix pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, selon l’article.

Trump et Sissi auraient déjà commencé à débattre de la tenue d’un tel sommet lorsqu’il s’étaient rencontrés pour la première fois à la Maison Blanche au mois d’avril.

Le bureau de Netanyahu s’est refusé à tout commentaire et il n’a pas été possible d’entrer en contact pour le moment avec un porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Washington n’a cessé durant tout le mois dernier de tenter de préparer le terrain en vue de la reprise des négociations de paix entre les Israéliens et les Palestiniens. Trump est arrivé en Israël lundi en début d’après midi pour une visite qui comprendra également un arrêt en Cisjordanie. Il devrait utiliser ce séjour pour faire avancer son objectif de réaliser ce qu’il a qualifié « d’accord ultime » entre les deux parties.

Au cours d’une réunion au mois de février avec Netanyahu à la Maison Blanche, Trump a expliqué qu’il voulait poursuivre « un accord bien plus important » qui inclurait « de nombreux, nombreux pays ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...