Trump félicite une candidate complotiste qui a posé avec les néo-nazis
Rechercher

Trump félicite une candidate complotiste qui a posé avec les néo-nazis

Le président américain a salué Marjorie Taylor Greene, qui avait encouragé le mouvement complotiste QAnon et qui s'était faite prendre en photo avec l'ancien chef du KKK

Marjorie Taylor Greene, candidate aux primaires républicaines de Georgie, dans un clip de campagne (Capture d'écran : YouTube)
Marjorie Taylor Greene, candidate aux primaires républicaines de Georgie, dans un clip de campagne (Capture d'écran : YouTube)

WASHINGTON (JTA) — Le président américain Donald Trump a encouragé une candidate républicaine de l’état de Géorgie qui a refusé de désavouer un suprématiste blanc avec lequel elle avait posé pour une photographie et qui aurait fait la promotion de théories du complot antisémite.

« Une grande gagnante », a écrit Trump dans un tweet, vendredi, une publication rattachée à un article paru sur un site internet pro-Trump qui notait les bons résultats enregistrés lors des primaires par Marjorie Taylor Greene dans le 14e District, largement républicain, et ce malgré une publicité interdite sur Facebook. « Félicitations », ajoutait le président des Etats-Unis.

Greene, propriétaire d’une entreprise de construction, est arrivée première dans les primaires de mardi mais elle n’a pas atteint les 50 % des voix. Elle devra donc se présenter pour un deuxième tour contre son rival, le docteur John Cowan, un neurochirurgien.

Greene a posé sur des photographies aux côtés de Chester Doles, un homme de Géorgie qui avait été le chef du Ku Klux Klan et qui avait purgé une peine de prison pour avoir failli tuer un Afro-américain qu’il avait aperçu en compagnie d’une femme blanche. Elle a rejeté les questions des médias portant sur ces photos, évoquant des « saletés » et des « infox ».

Greene a également relayé des théories du complot sur QAnon, un conte complexe portant sur un groupe de pédophiles influents qui auraient tenté de renverser Trump et qui, par moment, a eu des relents fortement antisémites. Le Jewish Insider a dévoilé une publication de 2018 figurant sur un site de QAnon signé par Marjorie Greene, qui versait dans les tropes antisémites en accusant le milliardaire juif, rescapé de la Shoah, George Soros et la famille Rothschild d’être impliqués dans le complot.

La Coalition juive républicaine a déclaré au Jewish Insider, cette semaine, qu’elle ne soutiendrait pas Greene si elle remportait le second tour, sans s’y opposer pour autant.

Dans la publicité qui avait été interdite sur Facebook, Greene tenait un fusil automatique et avertissait les antifas – les groupes qui organisent des contre-manifestations contre l’extrême-droite – de ne pas venir dans son district.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...