Tsahal a aidé des familles gazaouies à entrer en Israël
Rechercher

Tsahal a aidé des familles gazaouies à entrer en Israël

Des témoins affirment que près d'une dizaine de personnes ont été autorisées à passer la barrière de sécurité

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des habitants de Gaza s'approchant de la clôture à la frontière israélienne, en novembre 2012 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)
Des habitants de Gaza s'approchant de la clôture à la frontière israélienne, en novembre 2012 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

Un groupe de Palestiniens a été autorisé à passer à travers la barrière de sécurité le long de la bande de Gaza et dans le territoire israélien, tandis que les troupes israéliennes tenaient à distance des combattants du Hamas, a signalé le site hébreu NRG jeudi, citant des sources palestiniennes.

Selon les sources, des témoins oculaires ont affirmé que près d’une douzaine de personnes – deux hommes, deux femmes et cinq à sept enfants – se sont approchés de la clôture frontalière près de Khan Younis dans le sud de Gaza mercredi.

Les forces armées du Hamas sont arrivées pour les éloigner de la zone, mais les soldats de Tsahal de l’autre côté de la frontière ont tiré des coups de semonce pour maintenir les hommes du Hamas à distance.

Les familles, qui semblaient être en contact téléphonique avec l’armée israélienne pour coordonner leurs mouvements, se sont dirigés vers un portail de la clôture utilisé par les forces israéliennes pour pénétrer dans l’enclave côtière.

Les troupes de l’armée ont ouvert la porte, permettant ainsi aux Palestiniens d’entrer en Israël. Ils se sont ensuite précipités dans un bus non loin de là.

Israël surveille étroitement la clôture frontalière avec Gaza pour empêcher les attaques terroristes et pour appréhender ceux qui tenteraient de quitter le territoire contrôlé par le Hamas. Les forces de Tsahal ont dans le passé ouvert le feu sur ceux qui tentent de franchir la barrière frontalière en ignorant les mises en garde et les exhortations à rebrousser leur chemin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...