Rechercher

Tsahal sous les tirs palestiniens après l’allègement du blocus à Naplouse

Le blocus a été mis en place pour appréhender les membres de la Fosse aux lions ; un Palestinien tué, 2 autres blessés par des tirs de Tsahal après l'attaque

Des soldats israéliens montent la garde près de blocs de béton dans le village palestinien de Huwara, au sud de Naplouse en Cisjordanie, le 26 octobre 2022. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
Des soldats israéliens montent la garde près de blocs de béton dans le village palestinien de Huwara, au sud de Naplouse en Cisjordanie, le 26 octobre 2022. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)

Des Palestiniens armés qui se trouvaient à bord d’une voiture ont ouvert le feu sur des soldats israéliens près de Naplouse tôt vendredi matin, a déclaré l’armée israélienne, juste après que l’armée a annoncé qu’elle allégeait le blocus de la ville palestinienne suite aux succès obtenus contre un groupe terroriste local.

Un Palestinien a été tué et deux autres ont été blessés par les tirs israéliens, selon le ministère palestinien de la Santé.

L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué que les soldats de la ville de Huwara, au sud de Naplouse, avaient ouvert le feu sur deux véhicules « suspects » après que des coups de feu ont été tirés d’une voiture qui passait par là sur les troupes se trouvant à un poste de Tsahal dans la ville.

Aucun soldat n’a été blessé et les personnes atteintes ont été identifiées, a déclaré l’armée.

Les autorités de la Santé palestiniennes ont annoncé la mort d’Imad Abu Rashid, 47 ans, atteint à la tête, à la poitrine et à l’estomac par des tirs de l’armée israélienne. Deux autres Palestiniens blessés ont été amenés à l’hôpital Rafidia de Naplouse.

L’armée a déclaré que les soldats qui ont tiré sur les voitures se trouvaient dans la zone dans le cadre d’une opération militaire. Les troupes fouillaient la zone à la recherche d’autres suspects, et un certain nombre de sacs à dos ont été trouvés sur les lieux de l’incident, selon Tsahal.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux semble montrer l’une des voitures qui a essuyé des tirs israéliens, avec plusieurs vitres brisées par ce qui semblerait être des impacts de balles.

Sur le siège, on peut voir une cagoule ainsi que des grenades (le fruit).

L’attaque s’est produite environ une heure après l’annonce par l’armée israélienne de l’ouverture d’un certain nombre de points d’entrée dans Naplouse, placée sous un strict contrôle militaire depuis le 12 octobre.

« À la suite d’une évaluation de la situation, il a été décidé de revoir les mesures de restriction de mouvements dans la zone de Naplouse et certaines entrées de la ville seront réouvertes dès ce soir », a déclaré un porte-parole de Tsahal dans un communiqué envoyé peu après minuit.

On ignore pour le moment si le poste de contrôle de Huwara faisait partie de ceux qui ont été rouverts.

La décision d’alléger le blocus de la ville est intervenue après les succès importants remportés par Israël ces derniers jours contre le groupe terroriste de « la Fosse aux lions ». Ce groupe, qui a été formé il y a moins de deux mois, a revendiqué des attaques quasi quotidiennes contre des soldats et des implantations, dont une fusillade le 11 octobre, qui a tué un soldat.

Des hommes armés lors des funérailles des personnes tuées lors des affrontements déclenchés par un raid israélien de nuit contre le groupe terroriste La Fosse aux Lions, dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 25 octobre 2022. (Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP)

Mardi, les troupes israéliennes ont effectué un raid sur une maison utilisée par Fosse aux lions dans la Vieille Ville de Naplouse, tuant ce qui semblerait être le chef du groupe et quatre autres hommes armés, et détruisant une fabrique de bombes.  Cette opération a eu lieu un jour après qu’un autre membre important du groupe a été tué dans une attaque attribuée à Israël.

Quatre membres de la Fosse aux lions se sont rendus aux services de sécurité de l’Autorité palestinienne mercredi dernier, apparemment dans le cadre d’un accord leur assurant une protection contre la répression israélienne, qui a procédé à plusieurs arrestations ces derniers jours.

Les membres de la Fosse aux lions ont juré qu’ils ne cesseraient pas leurs attaques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...