Un ado blessé lors d’affrontements entre soldats et Palestiniens près de Jérusalem
Rechercher

Un ado blessé lors d’affrontements entre soldats et Palestiniens près de Jérusalem

Les soldats ont tiré en l’air pour disperser une protestation à Kafr Aqab ; des sources palestiniennes disant que l’homme a été touché à la tête par les soldats, alors que l’armée dit que les incidents ne sont pas nécessairement liés

Les soldats israéliens ont affronté mercredi matin des Palestiniens d’un village situé entre Jérusalem et Ramallah dans ce que l’armée a décrit comme une émeute « très violente » déclenchée par des « activités opérationnelles ».

Des informations palestiniennes ont annoncé qu’un homme avait été grièvement blessé par un tir israélien pendant l’émeute de Kafr Aqab, alors que l’armée israélienne a déclaré qu’un homme souffrait d’une blessure par balle mais ne confirmait pas dans l’immédiat le lien entre les affrontements et la blessure.

Les habitants ont jeté des pierres et des cocktails Molotov et ont poussé des pneus enflammés sur les soldats qui entraient dans la ville du nord de Jérusalem pour des « activités opérationnelles », selon l’armée.

Un Palestinien qui avait été blessé est arrivé peu après au checkpoint voisin de Qalandiya pour demander une aide médicale, a déclaré l’armée.

Des sources palestiniennes ont déclaré qu’il avait été blessé par les tirs à balle réelle des soldats, mais un porte-parole de l’armée israélienne a maintenu que le lien entre les deux incidents n’était pas clair pour le moment.

Le Palestinien, âgé de 17 ans, a été emmené au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem avec des « blessures par balles à la poitrine et à l’estomac », selon un porte-parole de l’hôpital.

Il était dans un état sérieux et a été immédiatement opéré, a déclaré l’hôpital.

Le Croissant Rouge palestinien a déclaré à l’agence de presse palestinienne officielle Wafa que l’adolescent, dont le nom n’a pas été divulgué, avait été sérieusement blessé à la tête par un tir à balle réelle des forces israéliennes pendant les affrontements de Kfar Aqab.

Les forces israéliennes auraient aussi tiré des grenades et utilisé des gaz lacrymogènes pendant les affrontements, selon des informations palestiniennes.

Israël, qui mène des raids d’arrestations nocturnes dans les villes palestiniennes, a fermé la Cisjordanie et la bande de Gaza pour 48 heures depuis minuit mardi soir pour le Jour du Souvenir et le Jour de l’Indépendance d’Israël.

La fermeture a commencé mercredi à 00h01 et devrait s’achever jeudi à 23h59, a déclaré l’armée, bien que la réouverture soit sujette à une « évaluation de la situation ».

La fermeture a pris effet peu après qu’un officier israélien a été grièvement blessé par des bombes à un checkpoint de Cisjordanie, et après que deux octogénaires israéliennes ont été poignardées par des assaillants masqués pendant une attaque terroriste mardi matin.

Le soldat, qui n’a pas été nommé, était toujours en soin intensif mercredi matin et devait encore être opéré, a déclaré un porte-parole de l’hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...