Un ballon incendiaire aurait été lancé de Gaza vers le sud d’Israël
Rechercher

Un ballon incendiaire aurait été lancé de Gaza vers le sud d’Israël

Le sinistre a été rapidement contrôlé ; cette attaque transfrontalière survient alors que l'Égypte s'entretient avec Israël ; le Hamas voudrait un cessez-le-feu à long terme

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un véhicule des services d'incendie et de secours stationné à côté d'un champ brûlé par un ballon incendiaire qui aurait été envoyé depuis la bande de Gaza, le 31 mai 2021. (Crédit :  Fire and Rescue Services)
Un véhicule des services d'incendie et de secours stationné à côté d'un champ brûlé par un ballon incendiaire qui aurait été envoyé depuis la bande de Gaza, le 31 mai 2021. (Crédit : Fire and Rescue Services)

Un feu aurait été apparemment causé lundi par un dispositif incendiaire accroché à un ballon lancé depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël, ont dit les pompiers. Il s’agirait de la toute première violation d’un cessez-le-feu conclu entre l’État juif et le groupe terroriste du Hamas suite à un conflit de onze jours, au début du mois.

Cet incident est survenu alors que les militaire égyptiens ont rencontré des responsables israéliens et du Hamas à Jérusalem et à Gaza, respectivement, pour tenter de négocier une trêve à long-terme entre les deux parties.

Selon les services de secours et incendie, le feu a touché un champ de la région de la Shaar HaNegev, dans le sud d’Israël.

« Un enquêteur du bureau d’Ashkelon des services de secours et incendie a examiné l’incident et a déterminé que sur la base des éléments qui ont été retrouvés, il semble que le sinistre ait été déclenché par un ballon incendiaire », a noté le département.

Les flammes ont été rapidement contrôlées, a ajouté le bureau.

L’armée israélienne a mis en garde contre des ripostes majeures à toute violation du cessez-le-feu.

Au cours des trois dernières années, des Palestiniens de la bande de Gaza – liés, en majorité, au Hamas et à d’autres groupes terroristes – ont lancé des milliers de dispositifs incendiaires et explosifs en direction du sud d’Israël, entraînant des incendies et des dégâts significatifs dans les champs agricoles, dans les réserves naturelles ou sur des terrains privés.

Des Palestiniens masqués se préparent à lancer des ballons incendiaires vers Israël à la frontière nord avec Gaza, le 8 mai 2021. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

Ce type d’attaque incendiaire devait stopper dans le cadre du cessez-le-feu conclu entre l’État juif et le Hamas.

Ces derniers jours, le chef des services de renseignement égyptiens, Abbas Kamel, a mené d’importantes négociations visant à mettre en place un cessez-le-feu total et à long-terme, rencontrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Benny Gantz et d’autres hauts responsables israéliens ainsi que le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah.

Israël a conditionné la reconstruction de Gaza à la libération de deux civils israéliens détenus par le Hamas et à la restitution des dépouilles de deux soldats israéliens qui se trouvent entre les mains du groupe terroriste. Le Hamas ne devrait pas se plier à cette demande à moins que l’État juif n’accepte, de son côté, de remettre en liberté un grand nombre de terroristes des prisons du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...