Un célèbre chorégraphe lauréat du Prix Israël dit soutenir les idées du BDS
Rechercher

Un célèbre chorégraphe lauréat du Prix Israël dit soutenir les idées du BDS

Ohad Naharin de la compagnie de danse Batsheva serait favorable au boycott de ses représentations si celai aidait les Palestiniens

Le chorégraphe et lauréat du prix Israel Ohad Naharin, lors des dernières répétitions pour le 50e anniversaire de la compagnie Batsheva, à l'opéra de Tel Aviv, le 21 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le chorégraphe et lauréat du prix Israel Ohad Naharin, lors des dernières répétitions pour le 50e anniversaire de la compagnie Batsheva, à l'opéra de Tel Aviv, le 21 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le chorégraphe lauréat du Prix Israël Ohad Naharin a déclaré dimanche qu’il soutenait les idées du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et qu’il accepterait que ses représentations soient boycottées.

« J’ai toujours dit que si boycotter un de mes spectacles améliorait la situation dans les territoires ou apporterait une solution au conflit, je défendrais le boycott moi-même », a indiqué Ohad Naharin à la Radio de l’armée.

« Le BDS défend des idées auxquelles je m’identifie. Ils sont contre l’occupation.”

Le chorégraphe résident et ancien directeur artistique de la célèbre compagnie Batsheva a ajouté que les recettes du spectacle prévu à Tel Aviv dimanche soir seraient reversées à l’Association des droits civiques en Israël, car l’organisation soutient « tout l’arc-en-ciel de gens en Israël et vient en aide à tous ».

Naharin doit se produire avec un groupe de danseurs pour une performance de Gaga — le langage corporel qu’il a développée.

Celui qui dansait jadis pour la compagnie Martha Graham de New York a néanmoins critiqué les organisations BDS, qui n’aident pas vraiment les Palestiniens malgré leurs efforts.

Le mouvement BDS contre Israël dit vouloir « œuvrer pour mettre un terme au soutien international apporté à l’oppression d’Israël des Palestiniens et faire pression sur Israël pour qu’il respecte le droit international ».

Ses détracteurs, dont de nombreux chefs d’Etat, estiment que l’organisation s’oppose en réalité à l’existence d’Israël et dissimule des idées antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...