Un élu du Likud compare la foule du Capitole aux manifestants anti-Netanyahu
Rechercher

Un élu du Likud compare la foule du Capitole aux manifestants anti-Netanyahu

Miki Zohar, chef de la coalition, s’est demandé lequel des deux groupes était le plus dommageable pour la démocratie ; Rivlin exhorte les Israéliens à rejeter les divisions

Le député Likud Miki Zohar lors d'une réunion à la Knesset, le 13 janvier 2020. (Hadas Parush/Flash90)
Le député Likud Miki Zohar lors d'une réunion à la Knesset, le 13 janvier 2020. (Hadas Parush/Flash90)

Miki Zohar, député du Likud, chef de la coalition à la Knesset et proche allié du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a comparé jeudi les extrémistes pro-Trump qui ont pris d’assaut et avec violence le bâtiment du Capitole américain aux Israéliens qui ont manifesté devant la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem.

Ses remarques interviennent alors que le président Reuven Rivlin a exhorté le peuple israélien à ne pas se retrouver victime de divisions telles celles qui ont conduit à l’assaut sur le Capitole mercredi.

« Une question qui me taraude : qu’est-ce qui est pire et [plus] nuisible pour la démocratie : une violente attaque par les Américains sur le Capitole à Washington, ou une violente attaque par des citoyens israéliens sur la résidence du Premier ministre à Jérusalem ? », a tweeté Zohar.

Le « Crime minister », l’un des principaux groupes de protestation israéliens, a répondu dans un communiqué que Zohar était « un haut soldat de l’organisation criminelle de Netanyahu, qui ne cesse de mentir et de pousser à l’incitation ».

Des policiers affrontent des manifestants lors d’une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 2 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

« Les manifestants n’ont jamais tenté de pénétrer par effraction dans la résidence, mais il semble que l’obsession de la machine de propagande de Balfour au sujet des manifestations ait franchi un nouveau cap dans les fake news », a déclaré le groupe, faisant référence à la rue Balfour, où se trouve la résidence.

Zohar a indiqué que ses commentaires étaient dirigés contre les médias et les rivaux politiques du Likud, affirmant qu’ils devraient « essayer d’être objectifs de temps en temps ».

Netanyahu a déclaré plus tôt à propos des événements de Washington que « ce déchaînement… était un acte honteux qui devait être vigoureusement condamné ».

Le Premier ministre et ses partisans ont par le passé défini ceux qui participaient aux manifestations contre lui devant sa résidence officielle comme des « anarchistes ».

Le président Reuven Rivlin, le 6 janvier 2021. (Amos Ben Gershom / GPO)

Exhortant à l’unité, Rivlin a déclaré dans un message vidéo : « Nous devons nous assurer que, même si les écarts sont profonds, notre démocratie nous protégera en tant que peuple, en tant que société et État. »

« Les images des troubles de Capitol Hill sont choquantes. Elles nous rappellent à tous que la démocratie, même si elle est forte et profondément enracinée, ne doit jamais être tenue pour acquise », a déclaré Rivlin, qui a félicité le président élu américain Joe Biden pour la certification de sa victoire par le Congrès.

« Au cours des dernières années, avec toutes les campagnes électorales que nous avons connues, et les questions douloureuses qui ont été à l’ordre du jour en Israël, les distances entre nous se sont peut-être accrues plus que jamais. Mais nous devons nous assurer que, même si les écarts sont profonds, notre démocratie nous protégera en tant que peuple, en tant que société et en tant qu’État », a-t-il déclaré.

« Je suis sûr que le président élu Biden continuera à renforcer les relations entre nous et les États-Unis d’Amérique, notre ami le plus proche et la plus grande démocratie du monde », a déclaré Rivlin.

Le président s’est exprimé quelques heures avant qu’Israël ne connaisse un renforcement des mesures de lutte contre l’épidémie croissante de coronavirus.

« J’appelle tous les dirigeants publics – dans toutes les villes, de tous les segments de la société, dirigeants politiques et chefs spirituels, maires, chefs d’organisations de la société civile. S’il vous plaît, faites votre devoir, et arrêtez cette menace d’anarchie. Le confinement, avec toutes ses restrictions décidées par le gouvernement, s’applique à nous tous », a-t-il déclaré.

« Nous allons nous confiner pour ne pas nous entretuer ! », a prévenu Rivlin.

Le confinement doit commencer à 00h01 vendredi, date à laquelle les restrictions existantes seront renforcées. Les écoles et les entreprises non essentielles seront fermées pendant deux semaines, conformément au vote des ministres mardi soir.

« Nous entrons dans un [nouveau] confinement parce que les services de coronavirus et les unités de soins intensifs des hôpitaux sont proches d’une surcharge. Nous reprenons le confinement pour protéger nos enfants. Nous, nous tous et sans exception, devons suivre ses règles. Tous les segments de la société : Juifs et Arabes, laïcs, religieux et ultra-orthodoxes », a-t-il déclaré.

Rivlin a averti que ne pas respecter le confinement équivalait à répandre « l’anarchie », ce que le pays devait éviter.

« Désobéir à la loi, en particulier à la réglementation sur le coronavirus – et plus encore, appeler les autres à désobéir – ne sape pas seulement nos efforts conjoints pour limiter la propagation de la maladie, mais c’est une tragédie qui restera avec nous et qui approfondira les schismes qui se sont ouverts entre les différents segments de notre société – que Dieu nous en préserve », a-t-il déclaré.

Rivlin a salué le déploiement du programme de vaccination contre le coronavirus. En date de jeudi, plus de 1,5 million d’Israéliens avaient été vaccinés.

« Il y aura des jours meilleurs. Nous avons traversé des moments difficiles par le passé et nous les avons surmontés. L’effet du vaccin se rapproche, et nous retrouverons la normalité. D’ici là, nous devons être patients et disciplinés, et faire tout notre possible pour minimiser l’infection. Que Dieu vous bénisse tous, mes très chers », a déclaré Rivlin.

Les manifestants se rassemblent devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem depuis des mois et, bien qu’il y ait eu des échauffourées mineures avec la police, les manifestations ont été pacifiques, sans effort pour pénétrer par effraction dans la résidence ou dans tout autre bâtiment gouvernemental. Les manifestants exigent que Netanyahu démissionne en raison de son procès en cours pour corruption et de sa mauvaise gestion présumée de l’épidémie de coronavirus dans le pays.

Les partisans du président américain Donald Trump manifestent dans le Capitole, le 6 janvier 2021, à Washington. (Crédit : ROBERTO SCHMIDT / AFP)

À Washington, une foule fidèle au président américain Donald Trump a pris d’assaut le Capitole, forçant les législateurs à se cacher. Ils ont notamment saccagé des bureaux dans cette attaque sans précédent contre la démocratie américaine.

Quatre personnes sont mortes alors que la police reprenait le siège du pouvoir américain. Le chef de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, a qualifié les faits « d’insurrection ratée ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...