Un enfant prêcheur « pirate » les mosquées jordaniennes avec des tirades antisémites
Rechercher

Un enfant prêcheur « pirate » les mosquées jordaniennes avec des tirades antisémites

Les sermons d’Abd Al-Aziz Al-Saifi appelant à "l'annihilation des juifs" en mettent certains en colère, tandis que d'autres les saluent

Abd Al-Aziz Al-Saifi, enfant autoproclamé prêcheur, pendant une de ses diatribes contre Israël dans une mosquée de Jordanie, alors que plusieurs hommes essaient de le persuader de se taire. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Abd Al-Aziz Al-Saifi, enfant autoproclamé prêcheur, pendant une de ses diatribes contre Israël dans une mosquée de Jordanie, alors que plusieurs hommes essaient de le persuader de se taire. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un enfant autoproclamé prêcheur qui fustige régulièrement Israël et les juifs est devenu une menace dans les mosquées jordaniennes ces derniers mois, où les autorités semblent partagées entre leur indignation devant son comportement et leur réticence à s’opposer à son message populiste.

Abd Al-Aziz Al-Saifi enregistre ses sermons spontanés, qui semblent appris par cœur, et les diffuse sur sa chaîne YouTube.

Dans ces derniers, il se lève souvent au milieu du service et commence sa tirade antisémite et anti-sioniste, fustige les nations arabes qui ont échoué à protéger la mosquée Al-Aqsa, et appelle les musulmans au jihad contre les sionistes.

Dans un de ces discours, il accuse les juifs de « piller une terre qui n’est pas la leur ». Il affirme que Jérusalem « appelle à l’aide » et appelle à la résistance contre les sionistes.

Dans un autre, il qualifie le peuple juif d’ « ennemis de toute l’humanité », et exhorte Allah à « annihiler les juifs et ceux qui les aident, […] à libérer notre terre […] et à protéger les moudjahidin et les combattants de la résistance. »

A un autre moment, il affirme que « les peuples arabes et islamiques aiment grimper les montagnes et refusent de vivre dans des puits. Je vous le dis frères, la Palestine ne sera pas libérée par des négociations, mais par le jihad et la résistance. »

Selon l’institut de recherche sur les médias du Moyen orient (MEMRI), qui a rapporté les sermons d’Al-Saifi et en a traduit une partie, les textes se répètent pratiquement à la virgule.

Les vidéos de ses actions montrent les fidèles écoutant l’enfant, certains patiemment, d’autres moins.

Des responsables tentent souvent de le faire taire, parfois de force. Mais il semble les ignorer totalement et est parfois soutenu par d’autres fidèles, qui soutiennent son message.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...