Un ex-prisonnier juif de Cuba : ‘L’histoire ne pourra jamais absoudre Castro’
Rechercher

Un ex-prisonnier juif de Cuba : ‘L’histoire ne pourra jamais absoudre Castro’

Alan Gross, emprisonné alors qu’il travaillait pour l’agence américaine de développement, appelle les Cubains à s’exprimer sur le dictateur défunt

Alan Gross, libéré d'une prison cubaine dans la matinée précédente, apparaît lors d'une conférence de presse avec son épouse Judy à Washington peu après son arrivée aux Etats-Unis, le 17 décembre 2014 (Crédit : Win McNamee / Getty Images / via JTA)
Alan Gross, libéré d'une prison cubaine dans la matinée précédente, apparaît lors d'une conférence de presse avec son épouse Judy à Washington peu après son arrivée aux Etats-Unis, le 17 décembre 2014 (Crédit : Win McNamee / Getty Images / via JTA)

Alan Gross, emprisonné pendant cinq ans à Cuba pour ses efforts visant à venir en aide à la communauté juive, a expliqué que “l’Historie ne pourra jamais absoudre” feu le dirigeant cubain Fidel Castro.

La mort de Castro à l’âge de 90 ans a été annoncée dans la nuit de vendredi par son frère Raul, l’actuel président de Cuba.

“L’Histoire ne pourra jamais l’absoudre. Mais peut-être que maintenant, les voix de Cuba pourront être entendues. Exprime-toi, Cuba », a tweeté Gross peu de temps après l’annonce du décès de Castro.

Dans des tweets ultérieurs, il a appelé les USA à lever leur embargo.

Lorsqu’il avait été arrêté en 2009, Gross, originaire de Potomac dans le Maryland, travaillait comme sous-traitant du gouvernement américain pour l’établissement de l’accès à Internet en direction des Juifs cubains, une mission prise à l’initiative de l’Agence de développement international des Etats-Unis.

Gross avait été libéré au mois de décembre 2014 dans le cadre d’un échange de détenus plus large. Trois Cubains condamnés pour espionnage avaient alors été libérés des prisons américaines.

Le même jour, le président américain Barack Obama avait annoncé le renouvellement des liens avec la nation communiste.

Gross avait appelé à une amélioration des liens entre les Etats-Unis et Cuba. Au mois de septembre, il a fait part de son soutien à la candidate démocrate à la présidence Hillary Clinton, citant en partie son engagement pour la nouvelle politique d’ouverture de l’administration Obama vers Cuba.

Le président cubain Fidel Castro, président Cubain de l'époque (à gauche) aux côtés de son frère Raul, Ministre des Forces Armées Révolutionnaires, en pleine discussion à la Havane au cours de la dernière réunion du Parlement cubain le 23 décembre 2003. (Crédit :  AFP PHOTO/ADALBERTO ROQUE)
Le président cubain Fidel Castro, président Cubain de l’époque (à gauche) aux côtés de son frère Raul, Ministre des Forces Armées Révolutionnaires, en pleine discussion à la Havane au cours de la dernière réunion du Parlement cubain le 23 décembre 2003. (Crédit : AFP PHOTO/ADALBERTO ROQUE)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...