Un futur mémorial de la Shoah au cœur de Londres
Rechercher

Un futur mémorial de la Shoah au cœur de Londres

Le mémorial, dont la construction débutera cette année avec une fin prévue en 2025, comprendra un centre d'éducation, et traitera également des génocides ultérieurs

Un modèle virtuel du mémorial de l'Holocauste proposé dans les jardins de la tour Victoria, devant le Parlement britannique. (Capture d'écran/YouTube)
Un modèle virtuel du mémorial de l'Holocauste proposé dans les jardins de la tour Victoria, devant le Parlement britannique. (Capture d'écran/YouTube)

Le gouvernement britannique a autorisé la construction du premier mémorial et centre d’éducation sur la Shoah du pays, qui sera situé à Londres près du Parlement, dans les Victoria Tower Gardens.

« Le nouveau mémorial de la Shoah sera le point focal national pour rendre hommage aux 6 millions d’hommes, de femmes et d’enfants juifs qui ont été assassinés pendant la Shoah, ainsi qu’aux autres victimes de la persécution nazie, notamment les Roms, les homosexuels et les handicapés », indique le gouvernement dans un communiqué du ministère du Logement, de la Fondation britannique pour le mémorial de la Shoah et du député Robert Jenrick.

« Le centre d’éducation, situé au même endroit, se concentrera également sur les génocides ultérieurs au Cambodge, au Rwanda, en Bosnie et au Darfour », ajoute-t-il.

« Cette installation de classe mondiale offrira aux visiteurs des expériences puissantes et attrayantes leur permettant d’en apprendre davantage sur la Shoah et les génocides ultérieurs par le biais de divers supports, notamment des photographies historiques, des séquences filmées et des enregistrements audio, afin que les histoires des survivants puissent être entendues par les jeunes générations, du présent et du futur », indique le communiqué.

Les travaux commenceront plus tard cette année et devraient s’achever en 2025. Le gouvernement y consacrera 75 millions de livres, et 25 millions de livres supplémentaires proviendront de sources caritatives.

« C’est un moment important sur notre chemin vers un mémorial national majeur de la Shoah. Maintenant, le travail sacré pour consacrer l’engagement de notre pays à enseigner les leçons essentielles de la Shoah dans un monument et un centre d’apprentissage à côté du Parlement, peut vraiment commencer, » a déclaré le grand rabbin britannique Ephraim Mirvis.

« La Shoah fait partie de l’histoire britannique », a déclaré Sir Ben Helfgott, survivant de la Shoah.

« Je suis fier que le mémorial et centre d’éducation sur la Shoah au Royaume-Uni soit construit, au cœur de notre pays, afin qu’il puisse être visité par des millions de personnes. Je sais que longtemps après ma disparition et celle des autres survivants, le Royaume-Uni continuera à se souvenir de la Shoah et à apprendre ce qui s’est passé lorsque la haine régnait », ajoute-t-il.

Jonathan Goldstein, président du Jewish Leadership Council, a déclaré que cette annonce était « bienvenue ». Le centre « contribuera à garantir la préservation de l’héritage et de la mémoire de la Shoah. Il servira à rappeler où peut mener la haine incontrôlée », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...