Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Un général américain à la retraite appelle à une réponse « violente » à l’Iran – média

Frank McKenzie, qui a dirigé les forces américaines au Moyen-Orient jusqu'à sa retraite en 2022, s'est exprimé dans le WSJ suite aux multiples attaques menées "par procuration"

Le destroyer à missiles guidés USS Nitze naviguant en Méditerranée lors d'un exercice militaire conjoint avec l'armée israélienne, le 24 janvier 2023. (Crédit : Marine américaine prise par le spécialiste de la communication de masse de 2e classe Cryton Vandiesal)
Le destroyer à missiles guidés USS Nitze naviguant en Méditerranée lors d'un exercice militaire conjoint avec l'armée israélienne, le 24 janvier 2023. (Crédit : Marine américaine prise par le spécialiste de la communication de masse de 2e classe Cryton Vandiesal)

Le général quatre étoiles des Marines à la retraite Frank McKenzie, qui a dirigé les forces américaines au Moyen-Orient jusqu’à sa retraite en 2022, a affirimé que la réponse indécise de l’administration Biden aux attaques en mer Rouge et contre les troupes américaines dans les bases en Irak et en Syrie échoue à dissuader l’Iran et ses mandataires de les perpétrer.

« Avant l’attaque du Hamas du 7 octobre, les forces iraniennes lançaient [déjà] des missiles et des attaques de drones sur nos bases dans toute la région, en agissant par l’intermédiaire de mandataires qui leur permettaient de nier les faits », a-t-il écrit dans une tribune publiée jeudi dans le Wall Street Journal.

« Notre réponse a toujours été hésitante, excessivement signalée et non ciblée. »

« Pour rétablir la force de dissuasion, nous devons exercer une violence que Téhéran comprend », a écrit McKenzie.

À la question de savoir si l’Opération « Prosperity Guardian », la coalition dépêchée pour protéger les voies maritimes de la mer Rouge, pourrait viser les positions des Houthis du Yemen par des frappes pour les empêcher d’attaquer les navires, le vice-amiral Brad Cooper, qui dirige les forces navales américaines au Moyen-Orient, a répondu que la coalition de 22 pays était de nature purement défensive.

« Tout ce qui se passe en dehors de l’aspect défensif de cette opération est une opération complètement différente », a-t-il affirmé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.