Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Un général de Tsahal demande aux politiciens d’être dignes des militaires

"Vous devez faire en sorte que nous ne revenions pas au 6 octobre, que tous les efforts et les sacrifices ne soient pas vains", a imploré le commandant de la 98e division Dan Goldfus

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le commandant de la 98e division, le général de brigade Dan Goldfus, s'adresse à la presse depuis la frontière de Gaza, le 13 mars 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Le commandant de la 98e division, le général de brigade Dan Goldfus, s'adresse à la presse depuis la frontière de Gaza, le 13 mars 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Dans des remarques rares et sévères adressées aux dirigeants politiques d’Israël, le commandant de la 98e division a déclaré mercredi que l’armée « ne fuira pas ses responsabilités » et leur intime de repousser l’extrémisme afin de « ne pas revenir au 6 octobre ».

« Je saisis cette occasion pour m’adresser à nos dirigeants, des deux côtés, et j’espère qu’ils auront le temps d’écouter le cœur d’un soldat », a déclaré le général de brigade Dan Goldfus lors d’une conférence de presse à la frontière de Gaza, en des termes qui ont échappé à l’approbation de Tsahal.

Goldfus a souligné qu’il se bat depuis le matin de l’attaque du Hamas, le 7 octobre, « et je n’ai jamais cessé de me battre depuis. Depuis lors, je n’ai pas cessé d’envoyer des soldats, et de partir avec eux, sous les coups de feu. Nous nous battons, nous ne nous fatiguons pas, nous sommes déterminés à gagner, déterminés à ramener les otages à la maison, directement ou indirectement ».

« Ne vous inquiétez pas, nous, les militaires, les commandants et les troupes, avons assumé, assumons et assumerons la responsabilité de chaque action. Nous ne fuirons pas, tout comme nous ne fuyons pas le feu. Nous ne fuirons pas nos responsabilités », a-t-il promis.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a notamment évité d’assumer la responsabilité de l’attaque du 7 octobre, contrairement au ministre de la Défense et à de nombreux officiers haut-placés de Tsahal.

« Nous nous inclinons devant notre échec retentissant du 7 octobre, mais en même temps nous allons de l’avant, nous menons des opérations du plus haut niveau de qualité, nous protégeons nos valeurs et nous obtenons de nombreux succès sur le champ de bataille », a poursuivi Goldfus.

Des soldats opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée à publication le 12 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

« Mais vous, vous devez être digne de nous. Vous devez être dignes des soldats qui ont perdu la vie. Vous devez être dignes des réservistes qui ne se soucient pas du côté [politique] auquel ils appartiennent, et qui se sont battus et se battent les uns aux côtés des autres », a ajouté le général.

« Assurez-vous que tout le monde participe, vous devez le faire », a-t-il dit, faisant vraisemblablement référence à l’exemption de service dont bénéficient les Israéliens ultra-orthodoxes. « Vous devez faire en sorte que nous ne revenions pas au 6 octobre, que tous les efforts et les sacrifices ne soient pas vains. Vous devez garder cela bien présent à l’esprit, chaque jour, chaque heure. »

« De tout cœur, je vous demande d’être ensemble, unis, de repousser l’extrémisme et d’adopter l’unité. Trouvez ce qui vous unit. Nous l’avons trouvé sur le champ de bataille et nous ne l’abandonnerons pas », a-t-il déclaré.

« Faites en sorte que cela en vaille la peine », a conclu Goldfus en anglais.

Des soldats intervenant dans le complexe résidentiel de Hamad, à Khan Younès, à Gaza, sur une photo autorisée à publication le 10 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les remarques du général Goldfus à l’adresse de la classe politique israélienne ont été lues à partir de notes manuscrites distinctes, au terme de la lecture d’un discours préparé et approuvé sur les opérations de la division à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Le discours initial avait été approuvé par l’unité du porte-parole de l’armée, mais les remarques supplémentaires ne l’avaient pas été.

« Les remarques de l’officier à la fin de sa déclaration n’ont pas été approuvées par ses supérieurs », a déclaré Tsahal.

Le commandant sera convoqué pour une « conversation de clarification », ajoute Tsahal.

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Herzi Halevi, devait convoquer Goldfus pour une « conversation de clarification », a indiqué l’armée.

L’unité du porte-parole n’a pas publié la déclaration du commandant sur les plateformes en ligne de Tsahal, comme elle le fait habituellement, outre un lien vers une vidéo des remarques dans une liste de distribution pour les médias.

La radio de l’armée a rapporté que Netanyahu a été informé par son secrétaire militaire, le général de division Avi Gil, des propos de Goldfus avant l’embargo imposé par l’armée à 19 heures.

En réponse à la déclaration de Goldfus, le ministre de l’Intérieur et de la Santé Moshe Arbel, du parti ultra-orthodoxe Shas, a déclaré : « J’embrasse et je serre dans mon cœur chacun de ses mots. Un commandant et un guerrier courageux et héroïque. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Tel Aviv, le 29 février 2024. (Crédit : Nimrod Klikman/POOL)

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, du parti d’extrême-droite HaTzionout HaDatit, a qualifié Goldfus de « guerrier courageux et de commandant du type dont Tsahal a besoin aujourd’hui plus que jamais ».

Smotrich a déclaré que Goldfus « exprime le véritable sentiment des combattants sur le terrain, qui exigent de nous que nous soyons dignes de leur bravoure, de leur sacrifice et de leur solidarité ».

Il a ajouté que l’heure n’était « pas aux clarifications ».

Depuis une semaine et demie, la division de Goldfus se bat dans le complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, et ses troupes ont tué plus de 100 tireurs du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les troupes ont effectué des raids dans les bâtiments à plusieurs étages du quartier financé par le Qatar, où, selon Tsahal, se trouvaient des infrastructures du Hamas.

Une centaine de frappes aériennes ont été effectuées au cours de l’opération à Hamad, selon l’armée.

Les commandos Maglan et Egoz de la division, ainsi que l’unité de reconnaissance Givati, ont capturé plusieurs terroristes à Hamad, dont un commandant du bataillon de Khan Younès de l’unité dite « Nukhba » (« élite » en arabe) du groupe terroriste palestinien du Hamas, a indiqué Tsahal.

L’armée a précisé que les terroristes capturés avaient fourni des renseignements sur l’emplacement de tunnels, de pièges, de terroristes armés et d’autres infrastructures.

Un membre du Hamas a, par exemple, après avoir été arrêté, fourni des informations sur un bâtiment où 15 terroristes étaient retranchés. Le site a alors été frappé et ces derniers ont tous été tués, a indiqué Tsahal.

La guerre a commencé le 7 octobre, lorsque des milliers de terroristes du Hamas ont attaqué le sud d’Israël sous un déluge de roquettes tirées sur des centres de population dans tout le pays. Ils ont brutalement tué 1 200 personnes, notamment en les torturant et en les violant, et se sont emparés de 253 otages. Israël a rapidement déclaré la guerre au Hamas, s’engageant à anéantir le groupe terroriste à Gaza et à libérer tous les otages.

Depuis, Tsahal a investi la majeure partie de l’enclave palestinienne, tout en menant d’intenses frappes aériennes dans le cadre d’une opération militaire qui aurait fait plus de 31 000 morts, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Tsahal dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.