Un Hiérosolomytain “transférait des fonds du Hamas” de la Turquie à la Cisjordanie
Rechercher

Un Hiérosolomytain “transférait des fonds du Hamas” de la Turquie à la Cisjordanie

Les procureurs accusent Nabi d’aider le groupe terroriste en livrant des milliers de dollars aux familles de terroristes

Les procureurs israéliens ont accusé dimanche un Hiérosolomytain d’avoir transféré des fonds à des terroristes. Il aurait transporté de l’argent depuis un agent du Hamas en Turquie vers la Cisjordanie à plusieurs reprises.

Saif al-Din Abd al-Nabi, 39 ans, aurait été à Istanbul pour un voyage d’affaires à une date non précisée quand il a rencontré Zaqariyah Najib, du Hamas, qui lui a demandé de servir de transporteur pour les fonds destinés aux familles des terroristes du Hamas emprisonnés ou morts.

Najib a été emprisonné en Israël pour son implication dans l’enlèvement et le meurtre de Nachshon Wachsman, en 1994, avant d’être libéré en 2011 dans le cadre de l’accord Shalit.

Nabi a rencontré Najib plusieurs fois avant son arrestation, recevant chaque fois des sommes d’argent de sa part, totalisant au final 25 000 dollars, qu’il cachait sur lui quand il revenait en Israël. Il transférait ensuite les fonds aux familles bénéficiaires selon les instructions remises par Najib.

Nabi a été accusé par la cour du district de Jérusalem de contact avec un agent étranger et d’utilisation d’actifs à des fins terroristes.

« Par ses actions, l’accusé traitait en connaissance de cause avec un agent étranger sans explication raisonnable, et a utilisé des actifs pour promouvoir ou financer des opérations terroristes, ou pour récompenser des actes terroristes », ont déclaré des responsables.

Dans le cadre de l’accord de réconciliation entre Israël et la Turquie signé en juin et ratifié par le Parlement turc pendant le week-end, la Turquie a promis d’empêcher le Hamas de mener des activités contre Israël depuis son territoire, mais le Hamas pourra toujours agir depuis la Turquie pour des besoins diplomatiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...