Un homme arrêté pour l’agression d’une femme pour un coup de Klaxon
Rechercher

Un homme arrêté pour l’agression d’une femme pour un coup de Klaxon

La police a placé en détention le suspect qui tentait de fuir Israël suite à un incident de violence routière à Afula ; il s'en serait pris également à une seconde conductrice

Tova Orlero montre les blessures résultant d'une agression entraînée par un coup de klaxon dans la ville d'Afula, dans le nord du pays, le 29 juin 2018 (Capture d'écran : Dixième chaîne)
Tova Orlero montre les blessures résultant d'une agression entraînée par un coup de klaxon dans la ville d'Afula, dans le nord du pays, le 29 juin 2018 (Capture d'écran : Dixième chaîne)

La police a arrêté vendredi un homme soupçonné d’avoir agressé une femme qui avait klaxonné son véhicule alors qu’il circulait à Afula.

Le suspect, âgé de 27 ans, un résident de cette ville ouvrière du nord du pays, a été appréhendé à l’aéroport international Ben Gurion alors qu’il tentait de fuir le pays. Son nom n’a pas encore été transmis.

Des images de cet incident de violences routières semblent montrer l’individu s’en prendre à la femme au beau milieu de la circulation.

La victime, Tova Orlero, une habitante de Nazareth Illit de 32 ans, a confié au site d’information Ynet qu’elle allait chercher ses enfants à l’école lorsque sa voiture s’est trouvée bloquée par un autre véhicule.

« J’ai donné un petit coup de klaxon. Je n’avais même pas terminé que soudainement, quelqu’un frappait ma voiture et mes fenêtres », a-t-elle dit. « Il a commencé à cogner ma voiture avec ses mains et ses pieds. Il a hurlé : ‘Ne me klaxonne plus jamais de ta vie’. »

Orlero a précisé qu’elle avait tenté de verrouiller les portes mais que l’agresseur est entré du côté passager.

« Il a alors commencé à me frapper la tête et le nez », a ajouté Orlero. « J’étais complètement en sang. Pendant dix minutes, il m’a seulement frappé. Il voulait me tuer ».

Elle a ajouté que le suspect avait pris la fuite lorsqu’un passant a appelé la police.

« J’ai pensé que c’était un attentat terroriste. Je n’aurais jamais pu imaginer que quelque chose comme ça puisse arriver au beau milieu d’Afula. J’ai des fractures au nez et je devrai subir prochainement une intervention chirurgicale pour ça », a noté Orlero.

Orlero était au téléphone avec son époux au moment de l’agression et on peut l’entendre crier « il me frappe » dans un enregistrement de l’appel qui a été diffusé samedi par la Dixième chaîne.

Selon des articles parus dans les médias en hébreu, le suspect avait également agressé une autre femme dans la matinée suite à un accident mineur qui avait impliqué leurs deux voitures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...