Un homme mis en examen pour avoir appelé à un “Holocauste des Arabes”
Rechercher

Un homme mis en examen pour avoir appelé à un “Holocauste des Arabes”

L’homme de Petah Tikva est inculpé pour des posts publiés en 2014 sur Facebook, dans lesquels il se dit prêt à brûler et torturer des Arabes

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Un homme devant un ordinateur avec un logo Facebook, le 26 février 2016. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Un homme devant un ordinateur avec un logo Facebook, le 26 février 2016. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le parquet a inculpé lundi un homme vivant dans le centre d’Israël pour incitation à la violence et au racisme pour des posts publiés il y a trois ans sur Facebook et qui appelaient à un Holocauste arabe et à brûler les Arabes vivants.

Bar Rozen, 26 ans, de Petah Tikva, a été accusé d’avoir publié plusieurs posts sur sa page Facebook qui étaient racistes et incitaient à la violence contre les Arabes, a indiqué le parquet.

Les posts ont été publiés à l’été 2014, quand trois adolescents israéliens ont été enlevés et assassinés en Cisjordanie, déclenchant une chaîne d’évènements qui a entraîné l’assassinat par revanche d’un adolescent de Jérusalem Est et à la guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza.

La mise en examen s’est faite avec l’accord du procureur général Avichai Mandelblit, en raison de la nature des chefs d’accusation touchant à la liberté d’expression, a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

Selon l’acte d’inculpation, le 30 juin 2014, Rozen a écrit « Un Holocauste pour les citoyens arabes. Hommes et femmes, cela ne fait aucune différence, et, Arabes israéliens, je serai prêt à tuer chacun d’entre vous à mains nues !!!!! »

Les trois adolescents enlevés et assassinés, de gauche à droite : Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : autorisation)
Les trois adolescents enlevés et assassinés, de gauche à droite : Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach (Crédit : autorisation)

Ce post a été publié le jour où les corps d’Eyal Yifrach, 19 ans, Gil-ad Shaar, 16 ans, et Naftali Fraenkel, 16 ans, ont été retrouvés après plusieurs semaines de recherche. Ils avaient été assassinés par des terroristes palestiniens.

Le 2 juillet 2014, Mohammad Abu Khdeir, un adolescent arabe de Jérusalem Est, a été tué par des Juifs voulant venger la mort des Israéliens.

Le 11 juillet 2014, Rozen écrit : « s’il était légalement possible de brûler les Arabes, je serai ravi de le faire ». Le 22 juillet, il écrit : « nous devons commencer à enlever les Arabes et pas à les mettre dans des ‘prisons’ qui sont des hôtels. J’ai un super abri anti-bombe dans mon immeuble, quelque chose ressemblant à Saw », une référence à une série de films sur un assassin sadique qui enlève ses victimes et les torture jusqu’à la mort.

Dans l’acte d’inculpation, les procureurs ont noté que les posts étaient visibles par ses 490 amis ainsi que par le public, et qu’il était le seul à avoir le contrôle de son compte Facebook.

Ces accusations ont été annoncées le jour même de la mise en examen du cousin d’Abu Khdeir, accusé d’activité terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...