Un Israélien inculpé pour abus sexuels sur 45 mineures
Rechercher

Un Israélien inculpé pour abus sexuels sur 45 mineures

Les procureurs ont ajouté la charge d'obstruction à la justice contre l'homme de 26 ans qui a fait semblant d'être schizophrène

Illustration d'un criminel menottes aux poignets. (Crédit : YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)
Illustration d'un criminel menottes aux poignets. (Crédit : YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)

Dimanche, les procureurs ont inculpé un résident de 26 ans originaire de l’implantation ultra-orthodoxe d’Emmanuel pour des dizaines de crimes sexuels commis sur des mineures.

Le document d’inculpation remis à Uriah Assis par le tribunal de Tel Aviv a précisé qu’au cours des quatre dernières années, il a utilisé Internet pour abuser d’au moins 45 filles âgées de 13 à 18 ans et de plusieurs jeunes femmes majeures.

Les charges qui pèsent contre Assis incluent le viol ou la sodomie sur un mineur, agression sexuelle, harcèlement sexuel, menaces, obstruction à la justice, possession et production de pornographie infantile.

Selon des articles de presse, les procureurs ont ajouté l’inculpation d’obstruction à la justice car Assis a cherché à obtenir la clémence de la part de la police pendant son interrogatoire en affirmant qu’il était schizophrène. Un examen psychiatrique a permis d’établir qu’il faisait semblant d’avoir la maladie mentale et qu’il était apte à être jugé.

La police a annoncé l’arrestation d’Assis la semaine dernière après une enquête de plusieurs mois menée par l’unité policière Lahav 433.

Dans un communiqué publié jeudi, la police a dit qu’Assis avait ciblé des jeunes filles en ligne en utilisant des faux profils sur des réseaux sociaux pendant des années. Les enquêteurs ont déclaré qu’Assis s’est fait passer pour un soldat, un officier de police, un agent de modèle, un entraîneur de natation ou un gynécologue pour approcher les filles en ligne.

Le siège de Lahav 433, l’unité anti-corruption de la police israélienne, à Lod. Illustration. (Crédit : Flash90)

Les enquêteurs ont découvert des dizaines de faux profils sur les réseaux sociaux qu’Assis utilisait pour contacter des jeunes filles. La police a dit qu’elle avait identifié les noms de profiles d’Eleanor Cohen, Anna Issac, Daniel Assus et Sivan Linoy comme ayant été les plus utilisés.

Une fois qu’il avait réussi à établir le contact, Assis persuadait les filles de lui envoyer des photos et des vidéos explicites d’elles-mêmes. La police a déclaré que certaines des jeunes filles avaient accepté de le rencontrer en personne, et il avait abusé d’elles.

« C’est une enquête très longue avec beaucoup de victimes », a déclaré la police dans un communiqué jeudi. L’enquête a révélé que des crimes sexuels graves avaient été commis contre des dizaines de mineures. Certains crimes ont été commis quand il a rencontré les filles en personne et d’autres ont été commis en ligne ».

« On peut difficilement estimer la gravité de cette affaire, qui est soumise à l’enquête de police la plus minutieuse possible… qui semble découvrir seulement la pointe de l’iceberg », a déclaré la police.

Dans une autre affaire dimanche, un agent de modèle de 41 ans du centre d’Israël a été mis en examen pour un certain nombre d’agressions sexuelles sur des mineures.

Les procureurs ont déclaré que Nir Sandler, un résident de Moshav Zeitan, a profité de sa position en tant que chef d’une agence de modèle, Passion Management, pour abuser d’au moins huit jeunes femmes aspirant à devenir des modèles ou des actrices depuis 2013.

Selon les documents d’inculpation, Sandler aurait dit aux filles que les relations sexuelles faisaient partie de la « formation professionnelle » qu’elles devaient subir afin d’obtenir des jobs de modèles ou d’actrices.

Les procureurs ont demandé au tribunal de garder Sandler en détention jusqu’à la fin de la procédure juridique entamée contre lui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...