Rechercher

Un « jour difficile » pour Peretz, dont le fils avait été tué par le terroriste abattu

L’ex-candidate à la présidence dit ne ressentir « ni joie ni exultation ». Le terroriste est mort le jour de l’anniversaire de l'un de ses fils, tous deux tombés au combat

Miriam Peretz, alors candidate à la présidence, à la Knesset, le 1er juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Miriam Peretz, alors candidate à la présidence, à la Knesset, le 1er juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Miriam Peretz, conférencière lauréate du prix Israël et ex-candidate à la présidence dont le fils, Eliraz, a été tué dans une attaque du Jihad islamique palestinien à la frontière de Gaza en 2010, a fait part de ses sentiments mitigés après la mort du terroriste à l’origine de l’opération, samedi, dans le cadre d’une frappe de Tsahal à Gaza.

S’exprimant lors d’une table-ronde à Modiin, dans le centre du pays, à la veille de la journée de jeûne de Tisha B’Av, et peu après la frappe ciblée contre le commandant du Jihad islamique pour le sud de Gaza, Khaled Mansour, Peretz a déclaré que c’était pour elle un « jour difficile », et qu’elle ne ressentait « ni joie ni exultation ».

« Mais cela fait du bien à mon âme [et] cela renforce ma confiance dans l’armée israélienne, qui s’est attaquée à l’ennemi », a ajouté Peretz.

Peretz a déclaré voir la main de Dieu dans la frappe réussie contre Mansour : « Dieu a rétabli les choses à travers un bon timing. » Car vendredi, c’était l’anniversaire d’Eliraz et de la soeur de ce dernier, née le même jour.

Peretz s’est fait connaître dans des circonstances particulièrement tragiques lorsque son fils aîné Uriel a été tué au combat au Liban en 1998, avant que son cadet, Eliraz, ne connaisse le même sort en 2010. Tous deux servaient dans l’unité d’élite Sayeret Golani.

Cette native de Casablanca est devenue conférencière sur les questions de sionisme et de deuil. En 2018, elle a remporté le prix Israël – la plus haute distinction culturelle du pays – pour l’ensemble de son action.

Les candidats à la présidentielle Isaac Herzog et Miriam Peretz avant le vote à la Knesset, le 2 juin 2021. (Crédit : Dani Shem Tov/ Knesset)

Peretz a concouru à la présidence du pays en 2021, remportée par Isaac Herzog, qu’elle a immédiatement félicité et soutenu.

Mansour a été tué samedi soir lors d’une frappe aérienne israélienne dans la ville de Rafah, dans le sud du pays, indiquent les autorités. Le groupe terroriste a confirmé sa mort dans un communiqué publié dimanche matin.

Il était l’homologue, dans le sud de Gaza, de Tayseer Jabari, commandant du groupe terroriste dans le nord de Gaza, tué dans une frappe aérienne israélienne vendredi.

La mort de Jabari a sonné la lancement de l’Opération Aube menée par Tsahal. Depuis, le Jihad islamique palestinien a tiré plus de 580 roquettes sur Israël, selon les estimations de Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...