Un militant du Likud surpris en train de remplir une urne dans un village arabe
Rechercher

Un militant du Likud surpris en train de remplir une urne dans un village arabe

Les représentants des autres partis dans le village de Fureidis ont dénoncé l'affaire à la police et à la commission centrale électorale

Un membre de la communauté druze israélienne vote lors des élections parlementaires en Israël, le 17 septembre 2019, à Daliyat al-Karmel dans le nord d'Israël (Jalaa Marey/AFP)
Un membre de la communauté druze israélienne vote lors des élections parlementaires en Israël, le 17 septembre 2019, à Daliyat al-Karmel dans le nord d'Israël (Jalaa Marey/AFP)

Dans une affaire flagrante de fraude électorale, un représentant du Likud aurait été surpris mardi en train de remplir une urne d’un bureau de vote dans le village arabe israélien de Fureidis.

Selon Zman Yisrael, le site en hébreu du Times of Israël, un homme non-identifié est arrivé dans le bureau de vote du village dans la soirée, affirmant être un représentant de la commission centrale électorale. Autour de 20 heures, il a demandé aux représentants des différents partis présents de sortir de la pièce pour un briefing, laissant derrière eux seulement des représentants du Likud et une urne laissée sans surveillance.

Quand un des scrutateurs a tenté de revenir dans le bureau de vote, il a été physiquement bloqué par un membre du Likud. Une fois que d’autres représentants ont finalement réussi à passer, ils ont trouvé les représentants du Likud derrière l’isoloir à proximité de l’urne.

« Nous avons vu qu’il a laissé derrière lui plus de 100 enveloppes estampillées, certaines ouvertes et certaines fermées, et à l’intérieur des enveloppes fermées, il y avait des bulletins du Likud », a déclaré un représentant à Zman Israel, ajoutant qu’une plainte avait été déposée à la fois à la police et à la commission centrale électorale.

Cette photographie du 10 septembre 2019, montre une affiche électorale israélienne du candidat de la Liste arabe unie Youssef Atauna, avec un slogan en arabe où l’on peut lire « plus de participation, plus d’effet », dans la ville bédouine du sud à Rahat. (Hazem Bader/AFP)

Mardi également, les police a brièvement fermé cinq bureaux de vote dans le village druze de Yarka pour une suspicion de fraude électorale. La police a décrit « une tentative présumée d’introduire des enveloppes dans les bureaux de vote » mais aussi d’un incident dans lequel un homme aurait coupé l’électricité et « volé » un certain nombre de bulletins de vote.

35 % des électeurs de Yarka avaient voté pour le Likud aux élections d’avril, plus que pour n’importe quel autre parti, selon les chiffres de la commission centrale électorale.

Il y a eu plusieurs autres perturbations rapportées lors du vote de mardi, a déclaré Orly Adas, la présidente de la commission centrale électorale, dont beaucoup étaient liées à des films tournés illégalement dans des bureaux de vote.

Dans la ville bédouine de Rahat, la police a dit avoir arrêté un homme suspecté d’avoir tenté d’introduire plusieurs enveloppes dans l’urne.

Mardi, la commission centrale électorale a déployé 3 000 de ses propres observateurs pour s’assurer du bon déroulement du vote et éviter les irrégularités. Environ 20 000 policiers ont aussi été déployés dans des bureaux de vote.

Netanyahu avait anticipé, à plusieurs reprises, qu’il y aurait des fraudes électorales de grande ampleur, déclarant que l’élection de mardi allait lui être « volée », à cause d’un manque de contrôle à l’égard de la fraude électorale « rampante » dans les communautés arabes.

Pourtant, les preuves que Netanyahu a avancées prouver une telle fraude ont été, au mieux, très limitées, et la commission centrale électorale a déclaré qu’elle n’avait pas établi des cas de fraude majeure.

Mardi, la police a arrêté plus de 20 personnes pour des irrégularités électorales, et 69 enquêtes ont été lancées contre des individus suspecté de fraude électorale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...