Un milliardaire juif ukrainien poursuit la Russie pour un conflit sur l’aéroport de Crimée
Rechercher

Un milliardaire juif ukrainien poursuit la Russie pour un conflit sur l’aéroport de Crimée

Le nationaliste ukrainien Igor Kolomoisky affirme que le refus de la Russie de lui laisser utiliser un terminal lui coûte 15 millions de dollars

Igor Kolomoïski (Crédit : capture d'écran Dailymotion)
Igor Kolomoïski (Crédit : capture d'écran Dailymotion)

Le milliardaire juif ukrainien Igor Kolomoïski a poursuivi en justice la Russie devant une cour internationale parce qu’il est exclu de l’exploitation d’un terminal de transport commercial d’un aéroport en Crimée.

La cour permanente d’arbitrage, une organisation intergouvernementale, basée à La Haye et comptant 117 états membres, a annoncé mercredi qu’elle examinerait la poursuite, selon Reuters.

Kolomoïski, un nationaliste ukrainien qui a financé des actions militaires pendant le conflit russo-ukrainien, et l’aéroport Belbek poursuivent la fédération russe en compensation de ce qu’ils appellent une exclusion de l’exploitation d’un terminal de transport commercial de passagers à l’aéroport international de Sébastopol.

La Russie a envahi et annexé la Crimée l’année dernière. Kolomoïski est recherché pour être interrogé en Russie sur des accusations selon lesquels il serait responsable de crimes de guerre – une accusation qu’il a niée. Kolomoïski a accusé la Russie de crimes contre l’humanité.

A la cour basée à La Haye, les demandeurs ont déclaré que la Russie les prive de leur droit à exploiter un terminal de passagers à l’aéroport et que la Russie a donc violé un traité d’investissement bilatéral.

La compagnie de Kolomoïski détient un contrat pour exploiter un terminal de passagers à l’aéroport de Sébastopol jusqu’en 2020. Il veut que la Russie le dédommage pour la perte de revenu due à la perte de l’utilisation du terminal.

Kolomoïski a estimé ses pertes liées à l’aéroport, près de Belbek en Crimée, à 15 millions de dollars, selon des médias ukrainiens.

La Russie a annexé la Crimée à la suite de l’éviction par une révolution du gouvernement de Viktor Ianoukovytch, que les critiques accusaient de corruption d’être à la solde du Kremlin.

Après son éviction, un gouvernement révolutionnaire a nommé Kolomoïski au poste de gouverneur de la région stratégique de Dnepropetrovsk, à l’est de l’Ukraine, mais il a du quitté son poste l’année dernière à cause d’un différend avec le nouveau président de l’Ukraine, Petro Poroshenko.

D’autre part, l’ancien gouverneur adjoint de Kolomoïski, Gennady Korban, qui est également juif, affronte un procès à Kiev pour avoir planifié des enlèvements de rivaux politiques et pour fraude. Korban nie tout acte répréhensible.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...