Un musée juif ouvrira près d’un ancien shtetl de Lituanie
Rechercher

Un musée juif ouvrira près d’un ancien shtetl de Lituanie

Le complexe sera conçu par les architectes qui ont créé le musée récompensé de l’histoire des Juifs de Pologne

Le musée de l'histoire des Juifs de Pologne, à Varsovie. Illustration. (Crédit : Adrian Grycuk/CC-BY-SA/Wikimedia)
Le musée de l'histoire des Juifs de Pologne, à Varsovie. Illustration. (Crédit : Adrian Grycuk/CC-BY-SA/Wikimedia)

Les architectes récompensés du musée de l’histoire des Juifs de Pologne POLIN de Varsovie dessineront un musée juif près d’un ancien shtetl de Lituanie.

Le musée, qui devrait ouvrir en 2019, appartiendra au complexe mémoriel du « Shtetl perdu » inauguré en 2015 dans et autour de la petite ville de Seduva. Il sera situé en face du cimetière juif restauré de la ville, qui fait partie du complexe.

Sergey Kanovich, fondateur du Fonds du patrimoine juif de Seduva, a déclaré que le musée sera dessiné par l’entreprise finnoise « Lahdelma et Mahlamaki Architectes », qui a conçu le musée POLIN. Les dessins préparatoires montrent qu’il intègre plusieurs structures connectées.

L’architecte Rainer Mahlamaki a déclaré dans un communiqué que la conception avait été inspirée par l’ancienne architecture lituanienne ainsi que par le vieux cimetière juif de la ville voisine, et le paysage rural entourant le site.

En plus du cimetière, le complexe du Shtetl perdu comprend déjà une sculpture du souvenir dans le centre de Seduva, et des mémoriaux sur les sites de trois exécutions de masse de Juifs qui se sont déroulées pendant l’Holocauste près de la ville.

Une étude historique sur les Juifs de Seduva a également été menée dans le cadre du projet, et un documentaire a été réalisé.

Le musée utilisera des technologies sophistiquées pour raconter aux visiteurs l’histoire et la culture de Seduva et des shtetls similaires des Litvak, a déclaré Kanovich.

Il a déclaré que l’exposition centrale, dont la conservatrice est Milla Jakulte, portera sur « le mode de vie, les coutumes, la religion, et la vie familiale, sociale et professionnelle des Juifs de Seduva », mais que les visiteurs apprendraient aussi le destin des Juifs de la région pendant la Shoah.

« Visiter le ‘Shtetl perdu’ sera une leçon d’histoire qui permettra aux visiteurs internationaux et nationaux d’apprendre l’histoire et la culture du shtetl perdu des Litvak », a déclaré Kanovich.

Le musée POLIN, qui a ouvert en 2013 et dont l’exposition permanente a été inaugurée en 2014, a remporté plusieurs récompenses internationales. Barbara Kirshenblatt-Gimblett, conservatrice de l’exposition permanente du POLIN, fait partie de l’équipe internationale qui conseille le musée de Seduva.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...