Un néo-nazi auto-proclamé coupable d’incitation à la haine raciale
Rechercher

Un néo-nazi auto-proclamé coupable d’incitation à la haine raciale

Le tribunal a entendu les enregistrements de l'accusé disant que les Juifs sont des "parasites" et que le Royaume-Uni aurait dû aider le Troisième Reich

Photo d'illustration : Un tribunal (Crédit : CC BY-SA onaeg news agency/Wikimedia Commons)
Photo d'illustration : Un tribunal (Crédit : CC BY-SA onaeg news agency/Wikimedia Commons)

Un Britannique de 22 ans qui s’était présenté comme un nazi a été reconnu coupable d’attiser la haine raciale contre les Juifs.

Le jury de la cour royale de Preston a déclaré lundi l’homme coupable lors de son procès. Sa condamnation sera connue à une date ultérieure, selon des informations.

L’identité de l’homme n’a pas été transmise pour des raisons légales, selon les médias britanniques.

Lors d’un discours qui a été retransmis pendant l’audience, il avait qualifié les Juifs de « parasites » qui devaient être « éradiqués ».

Il avait également dit que le Royaume-Uni avait été « du mauvais côté » pendant la Seconde Guerre mondiale en choisissant de combattre les « nationaux-socialistes qui étaient là pour supprimer d’Europe la communauté juive une bonne fois pour toutes ».

Il avait également dit que « nous laissons vivre ces parasites parmi nous et ils le font encore », et « nous laissons ces gens nous détruire et ils nous détruisent encore, et nous désignons du doigt les symptômes et pas la maladie ».

Dans une autre séquence enregistrée diffusée devant les magistrats, l’homme disant « Oui, je suis national-socialiste et je n’ai pas peur de cette étiquette. Vous pouvez me qualifier de nazi. Vous pouvez me qualifier de fasciste. C’est ce que je suis ».

Ces discours avaient été prononcés lors de rassemblements en 2015 et 2016.

L’homme a indiqué au tribunal qu’il était un nazi mais que cela ne signifiait pas qu’il haïssait tous les Juifs. Il a également suggéré que les tribunaux étaient dirigés par les Juifs. Il a expliqué qu’il avait fait ces déclarations pour encourager le débat et faire glisser vers la droite de l’échiquier les convictions politiques des gens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...